La pornographie, sujet tabou

Ce lecteur revient sur l’article intitulé «Et si on interdisait le porno sur le Smartphone?» publié dans l’Echo Magazine no 45.

L’addiction à la pornographie touche aujourd’hui des enfants de 12-13 ans accros à leur Smartphone. A l’école, parle-t-on de la différence entre pornographie et sexualité? L’idéologie de Santé sexuelle suisse avait trouvé son parallèle avec la circulation routière; elle enseigne aux enfants tous les principes de la conduite en leur donnant la clé de la voiture avant de leur délivrer leur permis de conduire. Cette idéologie conduit nos enfants sur le chemin de la mort de leur identité et de celle des enfants non désirés, soutenue par une autre idéologie, celle de la Fédération internationale des plannings familiaux. Qui dit santé dit prévention, pas dépravation. L’addiction à la pornographie est un problème. Oui. Les entreprises et les administrations interdisent à leurs employés de consulter des sites pornographiques. La pornographie est à l’opposé d’une relation humaine respectueuse et bienveillante. Une sexualité épanouie du couple résulte avant tout d’une proximité et d’une sécurité émotionnelle. Elle est favorisée par une apparence soignée, la confiance et l’appréciation mutuelles et mille petits détails qui entretiennent le feu d’une relation amoureuse.

Maurice Burnier, Saxon (VS)

 

Essayez l'Echo sans compromis


Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

En savoir plus

 

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


Echo Magazine © Tous droits réservés