Les ailes de Big Brother

Le logiciel Pegasus permet depuis des années d’espionner et de pirater le téléphone portable de dizaines de milliers de personnes partout dans le monde. Le phénomène était connu, pas son ampleur.

En savoir plus...

Le numérique sans écrans

Les cantons romands s’apprêtent à introduire l’éducation numérique dès l’âge de quatre ans. Dans les petites classes, le canton de Vaud a opté pour une méthode débranchée qui rencontre une large adhésion.

En savoir plus...

Les trains ont des oreilles

Scènes banales dans les transports publics à l’heure de pointe. Son casque sur la tête, un passager raconte en détail ses ennuis conjugaux. Un autre, assis à l’autre bout du wagon, se plaint de son employeur. Un troisième parle de son bilan médical.

En savoir plus...
  • Publié dans Edito

Libres de quoi?

Interdire de parler et donc de téléphoner dans les transports en commun. C’est ce que recommande désormais l’Académie française de médecine pour combattre la pandémie.

En savoir plus...

Déconnectés du vivant

«L’occasion de s’offrir un nouveau Galaxy puissant n’a jamais été aussi belle. Le nouveau Galaxy S20 FE 5G te propose toutes les fonctions que tu souhaites pour faire tout ce que tu aimes, et surtout aussi longtemps que tu veux.»

En savoir plus...

Le mirage du numérique

En à peine quelques mois, l’emprise du numérique sur nos vies a connu une accélération sans précédent. Tout y est passé: le travail, l’administration de nos petites affaires, la vie sociale (ou ce qu’il en reste), les études, les loisirs.

En savoir plus...
  • Publié dans Edito

Un jeu truqué

Alors qu’elle sera téléchargeable par chacun d’ici la fin du mois, l’application SwissCovid – qui doit permettre de retracer les chaînes de transmission des nouveaux cas de coronavirus – séduit de moins en moins de Suisses, montre un récent sondage. Est-ce dû au ralentissement de l’épidémie et au renouveau d’une certaine insouciance? Ou cette baisse d’enthousiasme traduit-elle une panne de confiance plus large?

En savoir plus...
  • Publié dans En vue

L’oeil (bigleux) de Moscou

A l’heure où tous les pays planchent sur une application de suivi du coronavirus et s’interrogent sur la manière de la rendre compatible avec le respect des libertés des citoyens, ils disposent d’un parfait contre-exemple. Début avril, la ville de Moscou a vivement recommandé une application de «monitoring social» aux malades de la Covid-19 pour les accompagner dans leur quarantaine. Un accompagnement plutôt serré: une fois installée sur le téléphone, l’application a accès non seulement à la géolocalisation de l’appareil, mais également à ses photos, aux messages, aux appels téléphoniques et aux contacts!

En savoir plus...
Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



concours echo

 

 

voyage alpes home