L’art salvateur Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • «La beauté sauvera le monde», fait dire Dostoïevski au Prince Mychkine dans L’Idiot. Une affirmation face à laquelle un autre personnage de ce roman mémorable, Hippolyte Terentiev, se demande quelle beauté serait à même d’opérer une telle salvation. En effet, laquelle?

    Si la phrase de Dostoïevski a été déclinée à toutes les sauces, elle conserve une puissance d’interpellation intacte grâce à la force religieuse du grand écrivain russe, la philosophie profonde qui l’anime. Elle se raccorde aussi à l’émotion et à la création artistique. Quand notre oreille est saisie par l’harmonie d’une mélodie ou lorsque nos yeux s’absorbent dans le silence d’une toile, ne faisons-nous pas l’expérience d’une beauté qui nous transcende?

    C’est certainement ce qui est arrivé aux jeunes gens et aux enfants qui illuminent notre dossier sur l’éducation. D’une part un orchestre lyrique qui émancipe de la terrible réalité d’une décharge paraguayenne. D’autre part Paul Klee qui éveille de petits Bernois à l’art moderne. Dans les deux cas, le langage artistique, manifesté en concertos ou en peintures, joue non seulement un rôle éducatif, mais constitue surtout un tremplin dans la vie.

    L’art: un tremplin pour la vie et une boussole de sensibilité.

    Vivre, c’est apprendre. A marcher. A bien se comporter. A dialoguer. A déchiffrer la forêt de signes contradictoires du quotidien. A s’exprimer. Plus encore, vivre revient à tracer son propre chemin dans une existence qui est parfois une vallée de larmes, réalité que Dostoïevski aurait difficilement contredit.

    Recevoir un héritage artistique et le faire vivre: quel plus beau présent face à l’épreuve de la vie? Cela permet en 2022 à de jeunes Latino-Américains comme à des Suisses même pas ados d’acquérir bien plus qu’une bouée: une boussole artistique. Cette beauté-là, si elle ne sauvera vraisemblablement pas le monde de ses turpitudes, les aidera en tout cas à être des personnes épanouies, respectueuses, sensibles. Les jésuites du Paraguay ancien et Paul Klee en auraient pleuré de joie.

    Articles en relation


    Expo: Le regard de Peggy Kleiber

    La galerie Humanit’Art révèle les photographies de la Prévôtoise Peggy Kleiber (1940-2015). Des noirs et blancs du Jura bernois, de Bienne, de Paris, de Rome et de Saint-Pétersbourg entre la fin des années 1950 et 1990. L’œil prévenant de cette humaniste vagabonde émeut grâce à sa discrétion de violette.


    La Fondation des Treilles à l’Hermitage

    Pour la première fois, les œuvres de la Fondation des Treilles, que l’on doit à Anne Gruner Schlumberger (1905-1993), voyagent loin de la Provence. Sur les hauts de Lausanne, Max Ernst et Victor Brauner brillent particulièrement, et pas seulement eux.


    De l’art à Saint-François

    L’artiste vaudois Ignazio Bettua s’inspire du crucifix de San Damiano pour une performance dans l’église réformée de Saint-François à Lausanne. Un hommage croisé de spiritualité et d’abstraction au service de la Passion. Sous les auspices du Poverello d’Assise.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Epouser l'inatendu

    05-07-2022

    Epouser l'inatendu

    Marcher libère. Aux plans physique, psychologique, spirituel. Que l’on fasse le tour de son quartier ou se rende aux confins du monde. Nous sommes faits pour marcher, dit Gaële de...

    La marche soigne le corps, le coeur, l’âme et l’esprit

    05-07-2022

    La marche soigne le corps, le coeur, l’âme et l’esprit

    Notre série d’été «En marche!» vous emmène sur les grandes routes de pèlerinage qui traversent la Suisse – la Via Jacobi, la Via Francigena –, mais aussi sur des chemins...

    Le retour du Tour de France

    05-07-2022

    Le retour du Tour de France

    La Grande Boucle, qui accueille à nouveau le public sans restriction, fera halte en Suisse romande ce week-end, se réjouit Daniel Atienza, le consultant de la RTS. L’ex-professionnel parle de...

    Les écrivains chrétiens: Chateaubriand

    05-07-2022

    Les écrivains chrétiens: Chateaubriand

    La beauté des arts prouve Dieu et la révélation qui ne craignent pas l’examen de la raison, affirme François-René de Chateaubriand (1768-1848) dans le Génie du christianisme. Avec cette œuvre...

    Quel numéro de psaume?

    05-07-2022

    Quel numéro de psaume?

    Bien des lecteurs de la Bible sont surpris par la double numérotation d’une majorité de psaumes. Ainsi le psaume du bon berger sera le 22 ou le 23, selon que...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!





    Echo Magazine © Tous droits réservés