BD: Derborence en roman graphique Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Culture
  • Fabian Menor, qui a eu Zep pour mentor, revisite le classique de Ramuz avec talent. Fabian Menor, qui a eu Zep pour mentor, revisite le classique de Ramuz avec talent.

    Le dessinateur genevois Fabian Menor met en cases Derborence, le classique de Charles-Ferdinand Ramuz. Cette œuvre réussie est la première d’un triptyque de romans graphiques que les Editions Helvetiq consacrent au grand écrivain vaudois.

    S’attaquer à un monument tel que Derborence pour l’adapter en une bande dessinée de 126 pages, quel défi! Le dessinateur Fabian Menor l’a relevé avec talent. Cela a demandé un an de travail au Genevois de 25 ans qui ne connaissait pas le chef-d’œuvre de Charles-Ferdinand Ramuz depuis qu’Hadi Barkat, patron des Editions Helvetiq, lui avait proposé de s’y attaquer. Grâce à son «regard neutre et sans a priori», le jeune bédéaste l’a magnifiquement empoigné et finement mis en cases.

    «Cette quête initiatique est susceptible de parler à tous grâce à l’écriture rêche et si précise de Ramuz. En lisant le livre, j’étais déjà habité par des images», explique l’auteur dont la première BD, Elise, consacrée à l’enfance douloureuse de sa grand-mère, a déjà marqué les esprits. Précisons que dès ses 12 ans, l’artiste du bout du lac Léman a eu un certain Philippe Chappuis, alias Zep, pour mentor. Il s’est ensuite formé à l’Ecole supérieure de bande dessinée et d’illustration de Genève.

    31A EM21

    Dans le Massif des Diablerets

    Dans de subtiles nuances de rouge, de brun et de bleu travaillées à l’aquarelle et à l’encre de Chine, Fabian Menor suggère des émotions et des silences. Sa lecture du récit de Ramuz se pare d’atours fantastiques et suggestifs qui ne sont pas sans évoquer l’atmosphère du Désert des Tartares de Dino Buzzati. L’attente déçue, puis comblée, l’amour, la mort et la folie s’entremêlent dans la mésaventure de ces paysans de montagne soumis à un éboulement dévastateur qui les dépasse et réellement survenu sur le versant valaisan du Massif des Diablerets en 1714.

    31C EM21

    Dans Derborence, initialement publié en 1934, la montagne est un personnage à part entière. L’histoire, ancrée dans un passé révolu, ne s’appuie pas moins sur des ressorts intemporels qui font que l’homme est homme malgré les déracinements que la modernité tente de lui imposer: l’amour conjugal, la maternité ou encore les attaches familiales. Cette œuvre est la première de la trilogie «Ramuz Graphique», que la maison d’édition lausannoise dédie au grand écrivain vaudois consacré par la prestigieuse collection de la Pléiade. Il nous tarde de découvrir les prochains albums! Il s’agit de La grande peur dans la montagne, par Quentin Pauchard, et de Présence de la mort, par Karen Ichters, deux adaptations qui sortiront respectivement début et fin 2023.

    Fabian Menor, d’après le roman de Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence (Editions Helvetiq, 126 pages.).

    Laurent Grabet

    Articles en relation


    BD: Les enfants d’abord

    Médecin, écrivain et pédagogue original, le Polonais Janusz Korczak (1878-1942) a voué son existence aux enfants. Aux orphelins du ghetto de Varsovie en particulier. La BD Les enfants d’abord lui rend hommage.


    Vivian Maier en BD

    Vivian Maier (1926-2009) est sortie de nulle part en une dizaine d’années. Cette Américaine de mère française est désormais reconnue comme un des plus grands photographes du 20e siècle. Une jeune bédéaste lui rend un hommage émouvant.


    Tanguy et Laverdure en Suisse

    Second et dernier épisode d’un diptyque helvétique de Tanguy et Laverdure, Le pilote qui en savait trop clôture magnifiquement une histoire que n’aurait pas reniée le grand Alfred Hitchcock.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    A votre écoute

    28-06-2022

    A votre écoute

    «Ecriture trop petite», «lignes trop serrées», «couleurs trop pâles». Vous êtes nombreux à vous être ainsi exprimé ces dernières semaines. Par lettre, par email et par téléphone, vous nous avez...

    Philip Jaffé: défenseur des mineurs

    28-06-2022

    Philip Jaffé: défenseur des mineurs

    Auteur de L’enfant toxique aux éditions Favre en 2018, le psychologue Philip Jaffé confesse volontiers en avoir été un lui-même. Piquant, pour un homme de 63 ans brillamment réélu pour...

    Assange: un dangereux précédent

    28-06-2022

    Assange: un dangereux précédent

    Julian Assange est traqué depuis douze ans pour avoir révélé les crimes de l’armée américaine. Réunis à Genève le 22 juin, des journalistes et éditeurs du monde entier ont prévenu:...

    Les douloureuses victoires de Nadal

    28-06-2022

    Les douloureuses victoires de Nadal

    L’inoxydable Rafael Nadal était annoncé participant au tournoi de Wimbledon au moment où l’Echo mettait sous presse (27 juin). Mais sa performance exceptionnelle à Roland-Garros – son quatorzième sacre au...

    Une épopée à travers les Alpes

    28-06-2022

    Une épopée à travers les Alpes

    La belle saison est là, le soleil brille, beaucoup se saisissent de leur bicyclette pour un petit tour. Nicolas Richoz, lui, s’est lancé en 2019 dans une aventure de 9600...

    La mode du trail

    28-06-2022

    La mode du trail

    Du Jura aux Alpes valaisannes, en Gruyère comme autour du Léman, la course à pied sur des chemins escarpés compte toujours plus d’adeptes. Gravir et dévaler des pentes rapproche incontestablement...

    Fin du Verbe de Vie

    28-06-2022

    Fin du Verbe de Vie

    Fondée en 1986, la communauté charismatique du Verbe de Vie sera dissoute à compter du 1er juillet 2023. Réunis à l’abbaye d’Andecy, dans la Marne (F), ses membres ont appris...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!





    Echo Magazine © Tous droits réservés