Rétro VS: la presse s’active

Le rédacteur en chef du Nouvelliste, Vincent Fragnière, reçoit le Prix Jean Dumur le 26 novembre à Genève. Preuve que le Valais est en train de changer? Le rédacteur en chef du Nouvelliste, Vincent Fragnière, reçoit le Prix Jean Dumur le 26 novembre à Genève. Preuve que le Valais est en train de changer?

Scandale des constructions illicites de Verbier, épandage problématique de pesticides dans les vignes… Cette année, la presse valaisanne s’est distinguée, donnant l’image d’un canton qui se libère (un peu) de ses anciennes tutelles.

En plus du séisme politique du 28 mars (voir encadré), le Valais a fait parler de lui cette année à travers plusieurs affaires dévoilées par la presse locale. Le Nouvelliste continue de s’affranchir de ses anciennes tutelles. «Au prix parfois de vigoureux rapports de force», notait le jury de l’Association Les Amis de Jean Dumur en lui décernant en novembre le prix le plus prestigieux du journalisme en Suisse romande. Une belle reconnaissance pour un quotidien parfois encore accusé d’être à la botte du PDC. Avec ses enquêtes, le journal a contribué à faire avancer le dossier des constructions illégales de Verbier, sur la commune de Bagnes. Il a aussi révélé de sérieux dysfonctionnements dans des EMS ou encore ouvert le débat sur les effets sur la santé de l’épandage de pesticides dans les vignes. Un sujet chaud au pays du cornalin pour lequel la journaliste Marie Parvex a reçu le Prix Suva des médias.

Toujours dans le monde viticole, l’encaveur valaisan Dominique Giroud, connu pour ses déboires fiscaux, a été condamné le 23 avril à six mois avec sursis dans l’affaire du piratage de deux journalistes dont Marie Parvex (au Temps à l’époque des faits, en 2014). Si elles prouvent que certaines choses qui semblaient immuables en Valais peuvent évoluer, ces affaires rappellent aussi les travers d’un canton tiraillé (comme d’autres) entre impératifs économique, écologique et politique. En témoigne notamment la journée rocambolesque du 5 mai au Grand Conseil qui a décidé de réélire à huis clos Nicolas Dubuis à la tête du Ministère public après l’avoir écarté du Tribunal cantonal…

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


ET LE FC SION?

Et que dire du FC Sion? Pas grand chose à part que le boycott du Nouvelliste, qui durait depuis juillet 2018 – une première mondiale –, a cessé le 24 juin. «Le moment est venu de redonner au stade de Tourbillon son souffle rassembleur et sa joie de vivre, a déclaré Christian Constantin. Il faut que la querelle qui m’a opposé au rédacteur en chef se termine et laisse place à un esprit commun constructif.» Et les critiques? «Toujours objectives, elles ne seront jamais gratuites, promet Vincent Fragnière. Elles ne l’ont d’ailleurs jamais été.»

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



 

La citadelle tombe

La citadelle était impénétrable depuis 170 ans. Elle est pourtant tombée le 28 mars, quand le Parti démocrate-chrétien (PDC) a perdu sa majorité. De quatre sièges au Conseil d’Etat, le PDC est passé à trois en 1997 et à deux lors des dernières élections cantonales. La faute à Franz Ruppen qui, avec le soutien des Haut-Valaisans, a permis à l’UDC de reprendre la place perdue par Oscar Freysinger en 2017 – l’avocat et notaire de Naters est devenu chef du Département de la mobilité, du territoire et de l’environnement. La faute aussi au conseiller national socialiste Mathias Reynard. Héritant à 33 ans de la santé, des affaires sociales et de la culture, le Saviésan a dû se mettre rapidement dans le bain pour faire face aux défis posés par le coronavirus, triste star, comme partout, de l’année 2021.

CeR

 

Articles en relation


L’église de Saint-Martin fête ses 70 ans

OEuvres de l’artiste saviésane Isabelle Tabin-Darbellay et du maître verrier fribourgeois Michel Eltschinger, dix très beaux vitraux placés sous l’inspiration du Cantique des créatures célèbrent les septante ans de la consécration de l’église de Saint-Martin, dans le Val d’Hérens.


Valais: Trop d’appartements à louer

«Choisissez votre loyer les six premiers mois»: inimaginable pour un Genevois, ce genre d’annonce existe en Valais. En cause? La surconstruction. Pour ne pas voir leur argent grignoté par les intérêts négatifs, les caisses de pension investissent davantage dans la pierre. Quitte à laisser vides des immeubles neufs.


Sion: solidarité à la Maison de la Diaconie

La Maison de la diaconie à Sion est une oasis de solidarité et de chaleur humaine qui réchauffe le coeur des plus précaires. En cette période difficile, responsables et bénévoles avertissent: la solitude peut tuer. D’où l’importance de prendre du temps avec les plus fragiles.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



promotion echo

 

oui aux medias