Rétro VD: pirates à l’oeuvre

Les hackers ciblent désormais les communes, peu préparées à affronter leurs attaques. Les hackers ciblent désormais les communes, peu préparées à affronter leurs attaques.

L’heure du cybercrime a sonné: Rolle est au printemps la première commune du pays à subir une cyberattaque. Montreux et d’autres suivent à l’automne ainsi que des institutions et de plus en plus d’entreprises.

«Si nous avons accès à d’autres villes suisses, nous les attaquerons aussi», diront au Temps les hackers après s’en être pris à Rolle. Révélée en août, l’intrusion dans le système informatique de la localité des bords du Léman a lieu en mai. Les malfaiteurs cryptent et subtilisent des données. Avec l’aide du canton, de la Confédération et d’une société privée, la commune récupère les informations; elle sécurise ses systèmes, ne donne pas suite aux demandes de rançon et dépose plainte. Mais le mal est fait, et il est plus grand qu’on ne l’annonce en premier lieu. Les données parfois sensibles de plus de 5000 habitants se retrouvent sur le darknet, la part obscure et dissimulée d’internet: des numéros de contribuable, AVS et de téléphone, des adresses et même des évaluations annuelles de fonctionnaires. La municipalité «reconnaît avec humilité une certaine naïveté» face à cette attaque. En novembre, le législatif vote un supplément au budget de près de 180’000 francs pour couvrir les frais qu’elle engendre.

Rolle essuie les plâtres, Montreux suit début octobre. L’attaque que subit la ville de la Riviera est ressentie à Veytaux et à Villeneuve, à qui elle fournit des prestations. Morges et une dizaine d’autres communes de la région craignent aussi pour leurs données lorsque des pirates s’introduisent dans le système informatique d’une fiduciaire qui travaille pour elles.

SIGNES DES TEMPS

A Payerne, le Gymnase intercantonal de la Broye est victime d’une intrusion en août tout comme la Cinémathèque suisse, établie à Penthaz, dans le Gros-de-Vaud, un mois plus tard. Le canton n’est pas le seul concerné: «Des Romands ont payé un million aux hackers», annonce 24 Heures en décembre; à Berne, le Secrétariat d’Etat à l’économie se fait voler une liste de 130’000 entreprises ayant demandé des crédits Covid-19. Le Conseil fédéral, qui veut doter l’armée d’un commandement Cyber, estime en revanche qu’il n’est «ni utile ni judicieux» de confier à la Confédération la protection des PME et des administrations, y compris communales, contre les cyberattaques. Loin des dangers numériques, le guet de la cathédrale de Lausanne maintient une tradition immuable du haut de sa tour. Ou la guette puisque la ville, tenant une promesse faite lors de la grève des femmes de 2019, nomme pour la première fois une auxiliaire. La voix de Cassandre Berdoz qui annonce les heures nocturnes trouve un écho jusque dans Le Figaro, la Berliner Zeitung et le Bangkok Post.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


L’heure de casser les codes sonne aussi à Yverdon où le socialiste Pierre Dessemontet et la Verte Carmen Tanner se partagent la syndicature. Pas sur le papier, puisque la loi ne prévoit pas de co-syndicature, mais dans les faits: sur la photo officielle, ils posent symboliquement côte à côte.

Un vent de renouveau souffle dans le canton de Vaud. Peut-être est-ce lui qui pousse les conseillers d’Etat PLR Philippe Leuba et Pascal Broulis vers la sortie: après respectivement 15 et 20 ans au gouvernement, ils ne briguent pas de nouveau mandat.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



Articles en relation


Une retraite difficile

Licenciée trois ans et demi avant la retraite, Huguette Laurent a tout fait pour retrouver un emploi. En vain. Forcée de piocher dans son 2e pilier, cette Vaudoise a vu le fruit d’une vie de travail partir en fumée. «Tout ça parce que les ‘vieux’ coûtent trop cher aux employeurs.» Jusqu’à quand?

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



promotion echo

 

oui aux medias