Petit papa virus

Bernard Litzler Bernard Litzler

Tu es venu du ciel on ne sait d’où. Alors je veux te dire que tu n’es pas un cadeau. Mais alors pas du tout! Alors je t’écris pour t’exprimer mes souhaits. Mais avant, laisse-moi t’expliquer les motifs de mon ras-le-bol (à propos, ton adresse, c’est bien: chemin des Enfers?).

Donc, tu as débarqué il y a vingt mois sans avoir été invité. D’ailleurs, tu n’es pas passé par la cheminée... Tu es aussi resté chez nous quasiment toute l’année. Et quelle pagaille tu as semée! Ton contrat avec la Faucheuse, Papa virus, est du plus mauvais goût, nous enlevant nombre de bons vivants soudain disparus. En plus, tu as surchargé nos hôpitaux, laminé les médecins et les infirmières, Papa virus. Les cafés et les restaurants fermés, les musées interdits, les lieux de réunion limités! Et les églises inaccessibles durant des semaines!

Tu es resté chez nous quasiment toute l’année. Et quelle pagaille tu as semée!On t’a même distingué en te qualifiant de «coronavirus»; personnellement, je préfère «SARS-CoV-2», sans couronne. Car toute la planète s’est mise à te détester: combien de temps va-t-il encore nous embêter? Et dans certains pays, c’est: combien de doses allons-nous recevoir? Comment protéger nos populations? Oui, Papa virus, y’en a marre! Tu as renforcé les inégalités entre les riches et les pauvres. Et dire que les pays moins favorisés aimeraient bien recevoir les doses que boudent certains dans nos pays riches... Tu vois le cirque que tu as mis sur la planète?

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


Tu t’es même éteint un moment pour mieux réapparaître en vagues. Nous, c’est plutôt à l’âme que nous l’avons, la vague, avec les dégâts que tu causes. On dit même, Papa virus, que c’est déjà la cinquième, de vague: tu ne crois pas que ça suffit? Tu crois que c’est drôle d’aller se faire piquer tous les semestres? Et quelle pagaille dans les entreprises! Et les prises de bec dans les familles entre les pro-vaccin et les autres! Et ce vocabulaire qu’on ne connaissait pas: déconfinement, masques FFP2, antivax, pass sanitaire, Moderna et j’en passe...

Ah oui, mes souhaits? En fait, Papa virus, il n’y en a qu’un: si tu pouvais rester au ciel et ne pas continuer à descendre sur terre, ce serait pour nous le meilleur des cadeaux de Noël. Tu sais, je préfère le gentil Papa avec une barbe blanche qui habite, paraît-il, au pôle Nord. Lui, il vient et il repart vite fait. Avec lui, on voit du rouge, avec toi, on broie du noir!

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



Bernard Litzler

Articles en relation


La rentrée du virus

Les vacances ne sont pas terminées que, déjà, des Etats prennent de nouvelles mesures face à une recrudescence des cas de Covid-19. L’inquiétude grandit à l’approche de l’automne.


Été 2021: vacances au pays!

Olga, Luca et Pamela désirent revoir leurs parents après des mois de relation à distance due à la pandémie: ces trois trentenaires exilés racontent leur grande soif de retrouvailles.


Sénégal: Peur du vaccin

Au Sénégal, la population ne se bouscule pas pour se faire vacciner contre la Covid-19, car elle n’y croit pas vraiment. En cause? Une communication ratée.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



promotion echo

 

oui aux medias