Invincible espérance

C’est un Noël en demi-teinte que nous nous apprêtons à vivre, avec une pandémie qui ne nous lâche pas. Noël, fête de famille par excellence, lieu des retrouvailles entre générations, va se voir amputée, cette année encore, des grandes tablées où l’estomac, le coeur et la joie étaient à l’unisson.

Il y a quelque chose de cassé au royaume de Noël que bougies, lumières et guirlandes, malgré leurs couleurs et leur éclat, ne réussiront pas à réparer. Qu’on le veuille ou non, les gestes barrières et le gel hydroalcoolique nous rappelleront que la menace n’est jamais bien loin. Et que nous sommes responsables les uns des autres.

Noël plus humble, Noël quand même. Noël intime, Noël cordial. Et si cette fête n’en acquérait que plus de sens? Il y a deux-mille ans, à Bethléem, ils n’étaient pas nombreux à se trouver autour de la mangeoire. Quelques bergers égarés dans la campagne attirés par une lumière et accourus avec leurs bêtes. Un boeuf et un âne bienveillants. Joseph, Marie, Jésus couché sur la paille – Dieu revêtu de notre humanité. Et le début d’une formidable histoire de salut adressée à chacun, femmes, hommes, enfants, riches et pauvres, croyants et sceptiques.

Car ce qui a commencé là si petitement deviendra une onde balayant l’univers. Une Bonne Nouvelle. La seule, en définitive, dans notre monde en proie aux remises en question: nous sommes aimés, infiniment, et sauvés.

Ce que nous célébrons à Noël, c’est Dieu noué à nos vies.Cette Bonne Nouvelle n’annule pas nos traversées à l’obscur, n’efface pas d’un coup de gomme les obstacles qui se dressent – si haut parfois – devant nos pas fatigués. Elle ne nous dispense pas de vivre. Mais elle dépose en nos coeurs une lumière inaltérable, une espérance invincible au milieu d’un monde traversé de souffrances et de doutes. Noël, «un voile de douceur/dans la nuit des coeurs./Pour annoncer/ un commencement,/il fallait bien/un enfant!/Un visage de tout-petit/qui porte l’inouï:/Dieu s’entredit/ dans notre histoire,/il est à nos côtés/pèlerin d’humanité», écrit Francine Carrillo dans Vers l’inépuisable (Editions Labor et Fides).

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


L’enfant de la crèche est bien l’essentiel, en cette nuit de Noël, avec tout ce qu’il inaugure. Dieu qui se risque en notre humanité, compagnon sur nos routes d’Emmaüs, dans les silences de nos maisons de retraite et de nos hôpitaux, dans la rumeur de nos vies encombrées. Mais pas sans nous, relève Francine Carrillo dans Braises de douceur (Editions Ouverture): «Dieu entre nos mains/pour que se lève le matin/Dieu en attente de notre tendresse/pour que vive sa promesse/Dieu au berceau de notre âme/pour qu’en nous veille sa flamme». Ce que nous célébrons à Noël, c’est Dieu noué à nos vies. Nous n’avançons plus seuls: nous sommes dépositaires d’une Présence au secret de nos coeurs.

A vous, lectrices et lecteurs, un Noël serein, joyeux et plein d’espérance!

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



Articles en relation


Jésus et le Père Noël

Noël, qui mêle religion, famille et consommation, est loin d’être une fête comme les autres. Comment concilier ses différents aspects, qui peuvent paraître contradictoires? Et comment expliquer la coexistence de l’Enfant Jésus et du bonhomme vêtu de rouge?


Noël au monastère

Comment des religieuses célèbrent-elles Noël? Quel sens revêt cette fête pour elles? Pour le savoir, nous avons rencontré deux moniales dominicaines d’Estavayer-le-Lac (FR), Soeur Isabelle, archiviste, et Soeur Anne-Sophie, prieure. Noël? Nous en avons besoin tous les jours.


Reprise des marchés de Noël

Après une année blanche, la saison des marchés de Noël bat son plein en Suisse romande. Et même si l’obligation de disposer du pass sanitaire pour accéder à certaines zones vient un peu gâcher la fête et accentuer la division, organisateurs et exposants ne boudent pas leur plaisir devant ce que certains qualifient même de «retour à la normale».

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



promotion echo

 

oui aux medias