La mélodie du coeur

Une ombre apparaît sur les eaux froides de la Manche. Il est 14 heures ce 24 novembre quand Karl Maquinghen, second sur un chalutier du port français de Boulogne-sur-Mer, comprend qu’il s’agit d’un homme flottant la tête dans l’eau. «Il est passé à deux mètres, même pas», se souvient le pêcheur. Une quinzaine d’autres masses sombres, dont celle d’un enfant, émergent devant l’équipage médusé.

Au moins 27 victimes: c’est le bilan du naufrage le plus meurtrier dans la Manche depuis que des migrants s’y risquent pour rejoindre clandestinement l’Angleterre. Face à ce drame sans précédent, néanmoins prévisible, quelle réponse de l’Union européenne (UE)? L’envoi d’un avion. Des secours? Pas du tout. «Equipé de capteurs et de radars», l’appareil de Frontex, l’agence européenne chargée de surveiller les frontières de l’espace Schengen, est censé survoler «jour et nuit» la côte pour aider les polices française, néerlandaise et belge à débusquer les passeurs. Et leurs clients.

Au désastre d’existences brisées, Bruxelles répond par la militarisation des frontières. Quitte, avertissent les associations caritatives, à pousser les familles en exil à prendre davantage de risques. En Suisse, une partie des milieux d’entraide aux réfugiés a d’ailleurs lancé un référendum contre l’augmentation du crédit fédéral à Frontex – de 24 à 61 millions par an – votée par le Parlement cet automne. Deux survivants du naufrage de Calais, un Kurde d’Irak et un Somalien, affirment que leur groupe, voyant le canot prendre l’eau, a appelé au secours à plusieurs reprises par téléphone les garde-côtes français et britanniques qui leur auraient répondu de s’adresser à ceux d’en face. L’UE, très critique avec la Biélorussie, qui utilise les migrants contre elle, est loin d’être exemplaire. De fait, elle conditionne son aide au développement à la signature d’accords de réadmission pour renvoyer plus facilement dans les pays du Sud les étrangers indésirables. Et que dire des milliards versés à la Turquie d’Erdogan pour retenir les réfugiés le plus loin possible de l’Europe? Quid des autorités libyennes, avec qui Bruxelles collabore? En matière de brutalité, celles-ci feraient presque passer l’autocrate de Minsk, Alexandre Loukachenko, pour un tendre.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


Ce week-end, dans le camp de réfugiés de Lesbos (en Grèce), une voix pleine d’humanité est heureusement venue couvrir ce concert mortifère de chantages et de marchandages en vies humaines. Le pape François qui, avec la communauté de Sant’Egidio, vient de permettre à 46 migrants d’arriver directement en Italie, a fustigé «l’indifférence qui tue» et «les nationalismes» qui ont transformé la Méditerranée en «un cimetière froid sans pierres tombales». De Calais à la Pologne, ceux qui décident de tendre la main à leur prochain font entendre avec le souverain pontife une autre mélodie: celle du coeur.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



Articles en relation


Migration: la mer et le gardien

2021 a été une année record en termes de migrations maritimes vers l’Europe, de morts et de disparus. Les traversées auraient été plus importantes sans la Libye, «garde-chiourme» du vieux continent.


Intégration: partager l’essentiel

Parce qu’il est difficile pour des migrants vivant dans un foyer d’expérimenter la culture locale, dans le canton de Fribourg, des parrains et marraines leur montrent ce que les Suisses font de leur temps libre, cuisinent ou offrent à leurs amis. Rencontre à Bulle.


Crise en Pologne: solidarité suisse

De retour à Genève après une mission humanitaire risquée entre la Pologne et la Biélorussie, un couple témoigne de la détresse des milliers de réfugiés bloqués jusqu’il y a peu dans la forêt. Mais aussi de la solidarité, suisse et polonaise, qui réchauffe les coeurs et les estomacs.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



promotion echo

 

oui aux medias