Une question à la foi: Qu’est-ce qu’on attend?

«Qu’est-ce qu’on a attend pour être heureux?»… Quand on sait que cette chanson a été écrite en 1938, quelques mois avant la Seconde Guerre mondiale, cela laisse songeur. Mais aujourd’hui, en cette fin 2021, qu’attendons-nous?

Plusieurs attendent le «monde d’après la Covid». Mais nous chrétiens sommes dans le «monde d’Avent». Et l’Avent est le temps d’une attente, celle de cette nuit sainte entre toutes qui vit naître Jésus. Enfant, j’attendais Noël avec ferveur. Aujourd’hui, Noël est en vitrine mi-octobre, c’est dire si le temps de l’Avent est quasiment devenu le temps de Noël. D’ailleurs, dès les premiers jours de décembre, les concerts de Noël le disputent aux fêtes de Noël familiales et professionnelles tant on craint d’attendre les derniers jours, forcément occupés. Je suis frappé de voir à quel point nous avons désappris à attendre. Tout est dû, rapidement voire immédiatement. On commande sur internet, avec livraison express si possible. On n’attend plus qu’un film repasse à la télévision pour le regarder, préférant le télécharger dès qu’on le souhaite. Et quand l’attente surgit dans nos journées, on klaxonne si l’on est au volant ou on se demande, l’air énervé: «Qu’est-ce qu’on attend?»… Le temps de l’Avent nous réapprend à attendre. C’est sain, voire saint, par les temps qui courent. Et bigrement nécessaire à transmettre aux plus jeunes. Qu’est-ce qu’on attend? On attend de réapprendre à attendre.

Vincent Lafargue

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



promotion echo

 

oui aux medias