Lausanne: Van Gogh en immersion

Se balader au coeur des tableaux de van Gogh pour découvrir la peinture autrement. Se balader au coeur des tableaux de van Gogh pour découvrir la peinture autrement.

Le Palais de Beaulieu à Lausanne accueille jusqu’au 20 février 2022 le célèbre peintre hollandais van Gogh pour un show multimédia. Spectacle ou exposition? Les avis divergent, mais les spectateurs s’y pressent et les enfants sont les bienvenus.

Après Lugano, Zurich, Brisbane, Londres, Mexico, Pékin et Vienne, c’est au tour de la capitale vaudoise d’accueillir le show Van Gogh Alive – The Experience (Van Gogh vivant, l’expérience), l’«exposition multimédia la plus visitée au monde» selon Gabriele Censi, le patron tessinois de GC Events, l’organisateur du spectacle en Suisse. 8,5millions de visiteurs ont déjà vu l’exposition dans plus de 70 villes, affirme la société mère, Grande Experiences, basée en Australie. Quelques dizaines de milliers de visiteurs supplémentaires sont attendus à Lausanne au cours des quatre mois que durera la manifestation.

Grâce à plus de quarante projecteurs haute définition et à des écrans géants fixés sur les murs, le plafond et le sol, le visiteur découvre en immersion la vie, les personnages, les paysages et les oeuvres majeures de Vincent van Gogh. Au rythme des mélodies classiques les plus connues (dont des extraits de Vivaldi et de Mozart), plus de 3000 images défilent à la chaîne avec nombre de zooms, des tableaux qui se décomposent sur plusieurs écrans en même temps ou qui s’animent en se mettant en mouvement.

TOURBILLON SONORE

On chemine avec van Gogh au fil des lieux qu’il a fréquentés.De la Hollande à Paris en passant par Arles, Saint-Rémy et Auvers-sur-Oise, on chemine avec van Gogh au fil des lieux qu’il a fréquentés et représentés dans les plus célèbres de ses tableaux. De 1870 à 1890, on découvre l’évolution artistique du maître.Une ambiance musicale puissante accompagne et marque les temps forts de sa vie d’artiste, entraînant le visiteur dans un tourbillon lumineux et sonore... jusqu’à le bluffer. Du moins est-ce l’ambition des organisateurs.

27A EM46

A Beaulieu, on est loin de l’ambiance traditionnelle des musées. Mais les expositions immersives ont le vent en poupe. Le public répond présent, n’en déplaise à certains amateurs éclairés. Rien qu’en Suisse, Hodler et Klee l’an dernier à Soleure, ou Viva Frida Kahlo, actuellement à Zurich, attirent les foules. En France, l’Atelier des Lumières l’a bien compris qui a ouvert de nombreux espaces culturels dans le monde dans lesquels se pressent des visiteurs pour découvrir des shows immersifs dédiés à van Gogh, Klimt ou Dali.

Il y a un public pour ce genre de manifestations. L’immersion dans une oeuvre d’art se développe. La digitalisation se fait aussi dans le domaine de l’art. La Fondation Pierre Arnaud à Lens (VS), devenue la Fondation Opale, proposait déjà, il y a plusieurs années, d’entrer dans un tableau par la vidéo. Tout comme cette année, la Fondation Gianadda à Martigny a installé des écrans et des projecteurs dans l’une de ses salles pour expliquer aux visiteurs le travail de la perspective dans certains tableaux de Gustave Caillebotte!

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


Pour autant, la technologie de l’image et la digitalisation incarnent-elles l’avenir des expositions de peinture? Si ces événements, plus proches du monde du spectacle que de celui de l’art et destinés au plus grand nombre, ont la cote, cela ne signifie pas que les visiteurs vont déserter les musées traditionnels. L’expérience est totalement différente: pas de déambulation dans des salles, pas d’arrêt sur image et de temps de réflexion devant un tableau ou une oeuvre particulière, juste une immersion quasi hypnotique au sein de l’oeuvre et la vie d’un artiste. Un spectacle total et divertissant, mais qui n’a rien à voir avec la visite d’un musée. Van Gogh Alive – The Expérience est produit par des spécialistes venus de l’industrie du divertissement qui proposent aussi bien des concerts que des grands événements. Ici, pas de commissaire! Le showa été conçu et monté à partir des oeuvres marquantes du célèbre peintre aux tournesols et les textes projetés sont tirés de ses écrits. Ne reste plus qu’à mettre tout cela en images et en sons. Le grand public a ainsi l’occasion de faire un premier pas en direction du beau.

27B EM46

Cette forme de spectacle n’est pas vraiment nouvelle. Elle s’inscrit dans la tradition des parcs d’attractions qui proposent des expériences d’immersion grâce à des images en 3D ou à des écrans IMAX. Sans parler du fait qu’au 19e siècle déjà, la ville de Lucerne invitait les touristes à venir voir le panorama Bourbaki, cette grande peinture cylindrique illuminée et bercée de musique et de commentaires historiques. Comme quoi l’animation d’images n’a pas fini de nous surprendre.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



 

Stimuler la créativité

Les organisateurs ont pensé aux enfants: les familles et les classes sont invitées à se rendre à la Halle 10 du Palais de Beaulieu pour un moment de découverte et d’apprentissage. L’exposition est une occasion d’aborder le monde de l’art et de la peinture différemment, de façon interactive et ludique. Ainsi, après la première salle qui présente sommairement la vie de l’artiste hollandais à travers une dizaine de panneaux récapitulatifs des grands moments de son existence, les visiteurs jeunes et moins jeunes sont invités à franchir le grand rideau noir qui leur permet de se plonger dans le show visuel, musical et même légèrement olfactif qu’est Van Gogh Alive – The Experience. Encore hypnotisés par la beauté des couleurs et par les musiques connues du son et lumière, les plus jeunes visiteurs, qui ont ainsi survolé les grandes étapes du parcours du célèbre artiste et découvert ses tableaux les plus célèbres, peuvent s’essayer à la création en s’asseyant devant un chevalet mis à leur disposition et en suivant l’un des trois cours de dessin virtuels proposés dans l’espace dédié, proche de la sortie. L’occasion de découvrir les premières bases techniques du dessin et de développer ses compétences artistiques. En compagnie de ses camarades de classe (le lundi est réservé aux écoles) ou en famille.

Dpz

 

Articles en relation


Expo: archéologie d’une croyance

Avec un sérieux teinté d’humour, le Musée romain de Lausanne-Vidy donne un éclairage historique et critique sur les débuts du christianisme avec une exposition intitulée Dieu & Fils. Archéologie d’une croyance.


Caillebotte à Gianadda

Il a longtemps été le grand oublié des impressionnistes. Riche par sa famille, modeste par son caractère, Gustave Caillebotte (1848-1894) a été un mécène important, un collectionneur au goût sûr et un peintre remarquable. Martigny lui rend un hommage tout à fait respectable.


Emmenegger à l’Hermitage

L’Hermitage sort de l’ombre Hans Emmenegger (1866-1940). Jusqu’à présent, la réputation de ce peintre lucernois a à peine dépassé la Suisse centrale. Son mutisme et ses contrastes méritent pourtant toute notre considération. Une rétrospective en tous points réussie!

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



concours echo