La maison s’amuse

Les listes d’activités à faire chez soi avec les enfants fleurissent sur internet, des plus sages au plus loufoques. Exploration.


Pour les tout-petits, le site du magazine Popi (www.popi.fr/a-faire-soi-meme) propose activités, exercices physiques et bricolages comme:
– des petits bonshommes en coquilles d’œufs
– de la gymnastique qui utilise l’enfant comme haltère
– des recettes pour cuisiner ensemble.

Le site www.loisirs.ch recense un certain nombre d’«idées de génie» comme:
– un pique-nique dans le salon avec nappe de pique-nique, sandwichs, cervelas, salade de pâtes et bruits de la forêt à écouter sur internet ou à imiter soi-même
– des défis déjantés: essayer de changer l’heure sur le four ou le micro-ondes sans mode d’emploi (ça peut occuper une après-midi entière!), mettre un drap-housse les yeux bandés, organiser un parcours de rapidité pieds nus sur des pièces de Lego...
Envie de feuilleter de nouveaux livres, de télécharger des dessins à colorier, de participer à des concours? Les Editions La Joie de lire proposent chaque jour une activité pour les enfants sur leur site internet: www.lajoiedelire.ch/la-joie-de-lire-a-la-maison.
Des réponses aux questions que se posent les enfants? On en trouve une série sur www.imagesdoc.com/blog. L’occasion de découvrir comment font les perroquets pour parler, combien un être humain a de cheveux, ce que ressentent les animaux dans les zoos et plein d’autres informations passionnantes.
Un jeu musical pour apprendre à lire les notes en s’amusant? C’est ce que propose l’application gratuite (et sans publicité) Music Crab, à télécharger sur la tablette ou le téléphone.

Articles en relation


L’art de la coparentalité

Les parents sont censés présenter un front uni pour éviter que l’enfant ne soit perdu dans des contradictions. Quel comportement adopter lorsque les avis divergent? Des experts romands livrent leurs conseils.


Congé paternité: quelle politique familiale?

Les Suisses votent le 27 septembre sur l’introduction d’un congé paternité de deux semaines. La sociologue Isabel Valarino explique pourquoi, dans ce domaine, notre pays est à la traîne par rapport aux autres pays occidentaux.


Elle apprend aux enfants à se défendre seuls

Sortir du rôle de victime en apprenant à affronter son harceleur : telle est la doxa d’Emmanuelle Piquet. Cette psychopraticienne française a importé sa méthode en Suisse via le Centre Sésames.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



voyage alpes home