Réfléchir pour sauver

Bien des mesures politiques n’atteignent pas leur but faute de soutien populaire. Un manque de réflexion profonde n’y est sans doute pas étranger, comme le montre le débat sur le climat. Les solutions sur lesquelles on s’écharpe, à Glasgow comme en Suisse, reviennent la plupart du temps à une distribution de bons et de mauvais points, de carottes et de coups de bâton.

Il est aisé de dénoncer l’égoïsme et l’insouciance de certains sans chercher plus loin. Alors que le problème est moins le comportement des uns et des autres que ce qui le motive. Pourquoi l’homme agit-il de façon nuisible pour le climat? Un réel discernement est ici nécessaire. Mais cela effraie, cela dérange, car au bout d’un raisonnement sérieux on ne trouve pas de réponse compatible avec le schéma manichéen si pratique qui distingue le gentil écologiste du méchant pollueur.

Le problème fondamental, c’est celui du rapport de l’homme à la nature. En est-il le «maître et possesseur », comme l’écrivait il y a près de quatre siècles Descartes, dont la pensée a été en partie dévoyée? Est-il en droit de l’influencer, que ce soit en supprimant des espèces ou en en réintroduisant (ce qui ne va pas sans problèmes, voir notre article)? Est-il en droit de la manipuler et de la dépasser lorsque son intelligence le lui permet (en créant la vie demanière artificielle, par exemple)?

Le problème fondamental, c’est celui du rapport de l’homme à la nature.Philosophique, la question est aussi théologique: il s’agit de reconnaître la place que Dieu a donnée à l’homme. Le premier récit de la Genèse en fait le «maître» des animaux (Gn 1,26 et 28). Dans le second, antérieur, il reçoit pour mission de les nommer (Gn 2,19); certains ont voulu y voir, plutôt qu’une manière d’entrer en relation avec eux, une manière de les dominer. On privilégie aujourd’hui, Dieu merci, d’autres lectures de ces textes. François, le pape de Laudato si’, fait de l’homme, «constitué d’éléments de la planète », le gardien de la création «avec laquelle nous partageons l’existence ».

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


S’interroger ainsi en profondeur permet de dépasser une vision de la nature tournant autour du seul être humain. L’exemple des Grands-parents pour le climat est en ce sens révélateur des lacunes du débat actuel. Nous «empruntons», disent-ils, la Terre à nos enfants; ce qui revient à en faire les propriétaires de la planète.

Or, de la même façon que «c’est pour Dieu même qu’il aime Dieu», selon les mots de saint Bernard de Clairvaux, l’homme devrait avant tout respecter la nature pour elle-même. C’est la conscience de sa place dans l’univers, plus qu’une culpabilisation contre-productive (voir notre article), qui peut amener tout un chacun – citadin, montagnard, de gauche, de droite, jeune, âgé, croyant ou non – à agir pour l’environnement. De lui-même et naturellement. 

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



Articles en relation


L’énergie solaire en Suisse

Alors que les grands de ce monde se pressent à Glasgow pour parler sauvegarde du climat à la COP 26, les spécialistes suisses se sont retrouvés à Genève pour la remise du 31e Prix solaire suisse. Avec le même objectif: tenter de préserver la planète.


Justice sociale et climatique

Depuis 17 ans, Dorothée Thévenaz Gygax a fait de la justice sociale et climatique son combat au sein d’Action de Carême. Rencontre avec la nouvelle représentante de l’évêque pour l’écologie dans le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg.


Les voitures électriques ont la cote

En 2020, les ventes ont augmenté de près de 50%. Et même de plus de 225% pour les véhicules hybrides rechargeables. Cela représente 14,3% du total des nouvelles voitures. Et cette tendance se confirme en 2021. Est-ce une bonne nouvelle pour le climat?

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



concours echo