Une question à la foi: Un temps sous le ciel?

Le sage Qohélet de l l’Ancien Testament – aussi nommé l’Ecclésiaste dans certaines de nos bibles – disait à juste titre qu’il y a «un temps pour tout sous le ciel» (Qo 3,1). Par exemple un temps pour se reposer et un temps pour travailler. Un temps de vacances et un temps de reprise.

Mais il précisait «sous le ciel»! Et je pense à celles et ceux qui ont essuyé des tempêtes et des orages au milieu de leurs vacances… «Sous le ciel», ils auraient bien aimé qu’il n’y ait pas seulement un temps pour la pluie, mais aussi un temps pour le soleil! Et pour ces personnes, il n’est pas forcément facile de se dire qu’une fois le soleil revenu, il est temps de se remettre au travail… Cela étant, si nous nous mettions à dépenser aussi du temps gratuit «sous le ciel», autrement dit sous le regard de Dieu? Si nous dépensions pour nous bronzer l’âme ou nous embellir le coeur au moins autant que ce que nous dépensons pour notre peau ou notre apparence extérieure, qu’est-ce que cela donnerait? Je connais bien des personnes qui consacrent au moins une semaine de leurs vacances à vivre une retraite spirituelle, un temps d’approfondissement biblique ou simplement un séjour qui cultive l’esprit. Nos régions ne manquent pas de centres spécialisés dans ce domaine. Et là, peu importe la météo. Il pleut rarement à l’intérieur de nos bibles. Il est encore temps de planifier cela pour les prochaines vacances, qu’elles soient pluvieuses ou non.

Vincent Lafargue

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



concours dessin echo