Climat: le moment d’agir

La Chine (photo), le Japon, la Belgique et l’Allemagne ont souffert d’inondations cet été pendant que d’autres parties du globe connaissaient d’importants incendies et canicules. La Chine (photo), le Japon, la Belgique et l’Allemagne ont souffert d’inondations cet été pendant que d’autres parties du globe connaissaient d’importants incendies et canicules.

Le dernier rapport du GIEC, présenté la semaine dernière, dresse un constat alarmant sur le climat corroboré par les incendies, canicules et inondations de ces dernières semaines.

LE GIEC?

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a été créé en 1988 par l’Organisation météorologique mondiale. Il vise à fournir aux gouvernements, tous les cinq à sept ans, un état détaillé des connaissances scientifiques, techniques et socio-économiques sur les changements climatiques, leurs causes, leurs répercussions potentielles et les stratégies de parade. Le rapport du 9 août est le premier du sixième cycle d’évaluation réalisé par le GIEC: deux autres s’y ajouteront début 2022. Fruit du travail de 234 experts issus de 66 pays, dont la Suisse, ce rapport a été validé par 195 gouvernements. Il s’agit de la plus importante contribution scientifique existante sur le climat. C’est sur elle que se basera la COP26, le grand sommet climatique qui aura lieu à Glasgow en novembre.

QUE DIT LE RAPPORT?

Alors que dans son premier rapport, paru en 1990, le GIEC estimait que le changement climatique n’était pas encore clairement perceptible, le ton a radicalement changé. La température globale de la planète est de 1,1°C plus élevée qu’à l’époque préindustrielle et le réchauffement climatique est visible. Le rapport détaille l’étendue des transformations à l’oeuvre sur notre planète, qui vont de pair avec la multiplication des phénomènes extrêmes. En témoignent les canicules, incendies et inondations de ces deux derniers mois. En outre, la responsabilité humaine dans ce réchauffement ne fait plus aucun doute, constatent les auteurs du rapport, qui démontrent clairement le lien entre les émissions de CO2 et le réchauffement global.

QUEL FUTUR?

Chaque augmentation de température, si petite soit-elle, aura des incidences sur la fréquence et l’intensité des phénomènes extrêmes, préviennent les experts du GIEC. Ils envisagent trois futurs possibles: le premier où le réchauffement est limité à 1,5°C, le deuxième où il monte jusqu’à 2°C, le troisième où il atteint 4°C. Les deux premiers scénarios supposent des diminutions drastiques des émissions mondiales, respectivement dès aujourd’hui ou dans les dix ans à venir, le troisième correspond au futur de la planète si l’on continue comme aujourd’hui. Actuellement, avec un réchauffement de 1,1°C, les vagues de chaleur intense sont 4,8 fois plus probables qu’avant 1900. Cette probabilité monte à 8,6 pour un réchauffement de 1,5°C, à 13,9 pour 2°C et à… 39,2 pour 4°C de réchauffement global.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


QUE FAIRE?

Le GIEC note l’importance de réduire rapidement les émissions de CO2 et des autres gaz à effet de serre pendant cette décennie et d’atteindre la neutralité carbone vers 2050. Rien ne peut remplacer la réduction des émissions à la source, estiment les experts, qui émettent des réserves quant à l’utilisation des technologies d’élimination de carbone (dispositifs de stockage). En outre, la capacité des puits de carbone naturels (océans, biosphère, forêts) à absorber le dioxyde de carbone, quoique importante, demeure limitée. C’est donc aux humains d’agir.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



Articles en relation


Feu vert pour le climat

L’UE a son «green deal» depuis le 14 juillet: en 2030, grâce à ce pacte climatique, les 27 auront réduit leurs émissions de gaz à effet de serre de 55% par rapport à 1990.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



concours dessin echo