Tendre l’oreille

C’est sûr, les trains ont des oreilles! Moi qui, ne possédant ni voiture ni téléphone portable, emprunte les transports publics sans oreillettes ni casque, j’ai recueilli – sans le vouloir – bien des confidences et des secrets.

Alors, quand une voix trop aiguë ou agressive me gêne dans ma lecture ou ma prière, je change de compartiment. Paradoxe? En ce temps qui nous conduit à la Pentecôte, où nous fêterons le jour où les apôtres réunis au Cénacle reçoivent l’Esprit Saint, le jour de la naissance de l’Eglise, il nous est demandé de nous mettre à l’écoute. De tendre l’oreille pour accueillir le souffle de l’Esprit qui vient renouveler, transformer, mettre en marche. Qui, en ces temps difficiles pour l’Eglise, est capable de nous inspirer les mots et les gestes dont elle a besoin.

Un souffle ténu, discret, à peine audible. Il se dit à travers nos fêlures, nos blessures, nos fragilités, à notre insu bien souvent, dans la transparence de nos paroles et de nos actes. Il nous surprend sans cesse, fait éclater les cadres d’une Eglise trop occupée à se regarder, ouvre toutes grandes des fenêtres et des portes souvent closes sur de pesants secrets. Libre, il entraîne celles et ceux qui, forts de leur espérance, osent, bâtissent, inventent, brisant la routine des habitudes mortifères et des répétitions stériles.

Faisons confiance à l’Esprit et avançons joyeux dans nos vocations respectives.Encore faut-il, pour l’entendre, prêter l’oreille à bon escient. Afin de distinguer ce qui vient de lui et mérite d’être transmis et ce qu’il faut taire, bruits, rumeurs, informations qui divisent et blessent. L’Esprit ouvre l’avenir et nous y engage avec lui. Il nous aide à lire les signes des temps, jalons sur la route d’une Eglise à faire émerger. Nous avons osé, depuis un an, des gestes inédits et des paroles neuves pour renouer le tissu de la communauté et nous remettre à marcher ensemble. Témoignant ainsi de la présence de l’Esprit en nos vies.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


Le pape François, lui, a vu dans cette rude traversée une chance et un sens. Et il a posé des gestes forts, créant, après ceux du lectorat et de l’acolytat, le ministère laïc de catéchiste. «Aujourd’hui encore, écrit-il dans le motu proprio Antiquum ministerium qui institue ce ministère, l’Esprit appelle des hommes et des femmes à se mettre en chemin pour aller à la rencontre de ceux qui attendent de connaître la beauté, la bonté et la vérité de la foi chrétienne.»

Là où nous vivons et travaillons, il y a encore tant à inventer pour consolider la communauté et rejoindre chacun au coeur de ses questions. L’Esprit nous précède sur toutes nos routes, il est de tous les projets qui font grandir la beauté, la bonté et la vérité. Il est le ciment de communautés vivantes qui savent la rudesse du chemin et la force de l’espérance. Faisons- lui confiance et avançons joyeux dans nos vocations respectives.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



concours dessin echo