Tchad: De père en fils

Emmanuel Macron et Mahamat Déby aux funérailles du président-maréchal Idriss Déby. La France et le Tchad unis contre les djihadistes qui vulnérabilisent le Sahel. Emmanuel Macron et Mahamat Déby aux funérailles du président-maréchal Idriss Déby. La France et le Tchad unis contre les djihadistes qui vulnérabilisent le Sahel.

Mourir au combat plutôt que dans son lit: le décès du président tchadien Idriss Déby Itno évoque plus le destin d’un roi médiéval que d’un dictateur africain.

C’est pourtant ce qui lui est arrivé le 20 avril. «Des étendues désertiques de l’Ennedi, où il avait grandi, à celles de la frontière libyenne, où il s’était forgé une image de guerrier intrépide», l’homme fort du Tchad «avait traversé bien des tempêtes», se souvient Jeune Afrique.

Sa réélection, la sixième en trente ans de pouvoir, suite à une mascarade remportée le 11 avril par 80% des voix, venait d’être proclamée dans la matinée, relate la RTS. Son trépas suite à des «blessures reçues durant des combats contre des rebelles dans le nord durant le week-end» fut annoncé par la TV d’Etat dans la soirée.

Qui sont ces insurgés? Vraisemblablement le front pour l’alternance et la concorde au Tchad (fACT), déjà impliqué dans la guerre civile libyenne. Cette guérilla vient de faire «son entrée fracassante dans l’actualité» pour avoir «lancé une offensive aussi massive que soudaine», explique France 24. Marche-t-elle vers N’Djamena? Pour l’heure, le fils d’Idriss, Mahamat, un général de 37 ans, succède à son père suite à un «coup d’Etat institutionnel» qui ne change rien au pouvoir en place depuis 1990, constate la Tribune de Genève. Des élections libres, en lesquelles personne ne croit, sont promises dans dix-huit mois.

«La France redoute la déstabilisation du Sahel et de l’Afrique.»Emmanuel Macron a légitimé cette passation de pouvoir, contestée par l’opposition locale, en assistant aux funérailles vendredi. Ancienne puissance coloniale, Paris veille sur «son meilleur allié dans la guerre à hauts risques qu’elle mène depuis 2013 contre les groupes djihadistes», analyse Le Monde. «La France, qui estime que personne n’est assez solide aujourd’hui pour maintenir un équilibre dans la région, redoute une déstabilisation dangereuse du Sahel et de l’Afrique.»

En fournissant 1200 soldats, le Tchad est la pièce maîtresse de l’opération militaire française Barkhane, et N’Djamena son quartier général. En partenariat avec les autres Etats sahéliens – Burkina faso, Mali, Mauritanie, Niger –, Paris lutte contre les islamistes armés qui fragilisent ces pays vulnérables. Si le régime de Déby sombrait, ce serait une catastrophe pour la France. Et le Sahel risquerait de payer les pots cassés.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



 

Articles en relation


Caritas au Burkina Faso

Crise humanitaire, sécheresses, attentats terroristes: la situation au Burkina Faso est révélatrice des changements en cours au Sahel. En témoigne Caritas, qui vient d’ouvrir un bureau à Ouagadougou. Et des associations d’entraide suisses confrontées à la violence islamiste.


Les Soudanaises vont danser

Une amie russe me confiait récemment que cette période morose lui rappelait son enfance en URSS, lorsque les gens n’étaient pas libres de leurs mouvements et de leurs décisions et les étals des magasins désespérément vides «même si là-bas ils étaient vraiment vides, pas comme ici aujourd’hui!».

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!