COVID: Vents contraires

Alors que la Suisse songe à alléger les mesures anti-Covid, l’Italie reconfine 40 millions de personnes. Alors que la Suisse songe à alléger les mesures anti-Covid, l’Italie reconfine 40 millions de personnes.

Ainsi, le Conseil fédéral prépare un deuxième assouplissement. En principe, les Suisses pourraient, à partir du 22 mars, consommer en terrasse, se réunir à dix à l’intérieur, pratiquer des activités sportives et culturelles en groupes et, «moyennant certaines restrictions», organiser des manifestations avec public.

Les modalités d’application de ce plan mis en consultation restent à déterminer. Berne avertit toutefois: il n’y aura de changement que «si la situation épidémiologique le permet». Or celle-ci est «très fragile» et son évolution «incertaine » – le conseiller fédéral Alain Berset s’attend à une troisième vague. Que l’Autriche veut éviter. Elle pourrait renoncer au nouvel allègement prévu à la fin du mois. Une ouverture des restaurants ne semble «pas réaliste», selon une source bien renseignée du quotidien oe24. Même si, profitant d’une situation favorable, le Land du Vorarlberg, voisin de la Suisse, a rouvert les siens le 15 mars. Du moins certains: deux tiers des exploitants préféraient attendre, écrivait le journal régional Vorarlberger Nachrichten.

Un nouveau confinement n’est désormais plus tabou en France.L’Allemagne, qui a allégé son dispositif début mars, pourrait le durcir à nouveau. Les autorités s’attendent à ce que le pays dépasse, mi-avril, le nombre de cas enregistrés à Noël. Face à l’évolution de l’épidémie, un nouveau confinement – exclu par le président Macron en janvier – n’est désormais plus tabou en France. Où l’on répartit les patients à travers le pays pour soulager les hôpitaux d’Ile-de-France. La République tchèque doit demander la prise en charge de ses malades aux pays voisins, elle qui a interdit à ses habitants de sortir de leur district.

Tout cela est encore peu à côté de ce que vivent 40 millions d’Italiens dont le pays est «verrouillé» depuis le 15 mars, note La Liberté, un an presque jour pour jour après le premier confinement – «rebelote», écrit Ouest- France... Onze régions sont placées en zone rouge, huit en zone orange; seule la Sardaigne revient à une vie presque normale.

L’évolution en Suisse et en Europe impose au Conseil fédéral de demeurer prudent. Aussi précisait-il dans son communiqué du 12 mars n’avoir «pas encore déterminé la date et la forme d’un éventuel troisième assouplissement ».

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



Articles en relation


Colère et résignation

«Peut-être jamais. – Peut-être bientôt. – Mais pas encore. – Maintenant, mais immédiatement.» Ainsi la Berner Zeitung décrit-elle les méandres de la réflexion du Conseil fédéral jusqu’à la décision, le 8 septembre, d’étendre le certificat Covid à partir du 13.


Été 2021: vacances au pays!

Olga, Luca et Pamela désirent revoir leurs parents après des mois de relation à distance due à la pandémie: ces trois trentenaires exilés racontent leur grande soif de retrouvailles.


Une question à la foi: Transgresser ou non?

Respecter ou désobéir a aux règles relatives à la Covid-19? Pour répondre, on prend parfois Jésus en exemple, ici et là. Lui aussi aurait désobéi aux lois par moments: qu’on pense à la scène des marchands du Temple, par exemple. Voir Jésus comme un adepte du slogan «il est interdit d’interdire» serait tout aussi faux que de le peindre en légaliste scrupuleux.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!