Fraternité et solidarité pour 2021

Le 8 janvier 2020, il y a un an, il y a un siècle, apparaissait pour la première fois le mot coronavirus dans la presse romande. Ainsi, les voeux formulés fin 2019 ont vite pris une autre tonalité!

Aujourd’hui, en janvier 2021, on ne peut pas faire comme si de rien n’était. Il nous faut construire demain. Ce fameux monde d’après. Pourtant, on ne sait pas ce qui nous attend encore... Malgré les espoirs fous suscités par l’arrivée du vaccin.

2020 a été l’année de tous les changements: télétravail, école en ligne, paiement électronique, mobilité, climat, lockdown, précarité, incertitude, isolement, etc. Le monde entier s’est arrêté, figé par la pandémie. Depuis des mois, le fameux virus relègue toute autre actualité au second plan. En Suisse, il a même provoqué l’apparition d’une nouvelle barrière: le coronagraben.

«C’est le moment de restaurer une éthique de la fraternité et de la solidarité», clame le pape François.2021 sera l’année de...? Qui peut le dire? Le pape François nous appelle à nous ouvrir à l’incertitude, à oser penser à neuf. Car la recherche du bien commun dépasse largement la somme des biens particuliers. «C’est le moment de restaurer une éthique de la fraternité et de la solidarité», clame-t-il sans relâche. Un appel à retrouver des valeurs: la vie, la nature, la dignité de la personne, le travail ou encore la relation à l’autre.

Grâce à la cohérence sociale, grâce à un socle de valeurs, nous pourrons favoriser le bien commun. Et créer des clusters de solidarité en gérant les vraies urgences. Nos émotions positives contrebalanceront les négatives. L’espérance pourra à nouveau nous guider.

2021 sera l’année de la famille, cette valeur refuge mise à mal par l’éloignement, la distanciation sociale et physique. «La famille doit être fondée sur l’amour qui régénère toujours les relations en ouvrant des horizons d’espérance» rappelle le pape qui vient de lancer une année de la «Famille Amoris laetitia» (19 mars 2021-fin juin 2022).

L’Echo Magazine s’adresse aux familles depuis 91 ans, avec pour mission de les informer et de donner un sens à l’actualité. Pandémie ou pas, il revient vers vous, chers lecteurs, chaque semaine, fidèlement. Pour ses 90 ans, il espérait aller à votre rencontre, dans vos régions. La situation sanitaire en a décidé autrement. Pas de grande fête, pas de réunion. Juste une présence hebdomadaire. Mais ce n’est que partie remise!

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



En ce début d’année, l’Echo Magazine se veut toujours plus le porte-parole d’un message de vie et d’espérance pour toutes et tous. Avec son regard légèrement différent, il vous appelle à la solidarité. Et vous remercie de votre fidélité.

Dominique-Anne Puenzieux

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!