Demain le vaccin?

Un flacon du vaccin de Pfizer/BioNTech. Sera-t-il la panacée? Un flacon du vaccin de Pfizer/BioNTech. Sera-t-il la panacée?

Face au coronavirus, le Conseil fédéral a repris la main. Le renforcement des mesures intervient alors que la vaccination se profile au bout du tunnel.

DE NOUVELLES MESURES?

Le Conseil fédéral les a édictées vendredi 18 décembre. Réduction de la capacité d’accueil des commerces. Fermeture des restaurants et des bars, des musées et des bibliothèques, des zoos, des jardins botaniques et des installations sportives. Ces nouvelles mesures sont valables jusqu’au 22 janvier 2021; celles énoncées précédemment restent en vigueur.

LA COLÈRE?

Surtout dans lemilieu de la restauration. Mais pas seulement! Le monde de la culture se sent abandonné. Comment expliquer la fermeture de musées où l’on croisait peu de visiteurs, par ailleurs très encadrés, alors que des foules s’agglutinent dans les rues commerçantes pour faire leurs achats de Noël? Pourquoi interdire à des sportifs de s’entraîner seuls dans une salle tandis que les pistes de ski sont ouvertes? L’incompréhension est profonde.

LA CRÉDIBILITÉ?

Les contradictions s’accumulent dans la gestion d’une crise où les exécutifs font figure de girouettes. La parole des autorités est décrédibilisée. Des interrogations naissent sur le poids des tasks forces. Qui décide in fine? La crise sanitaire est devenue une crise de confiance politique. Dans un contexte de souffrance économique et sociale de plus en plus important: les aides promises pour soutenir les secteurs touchés se font souvent cruellement attendre.

LE CORONAGRABEN?

Alors que les cantons romands ont pris desmesures en novembre, il semble que les problèmes de la Romandie sont régionaux tandis que ceux de la Suisse alémanique sont nationaux quand les infections prennent l’ascenseur. Cette variante nouvelle du Röstigraben n’augure rien de bon pour la confiance générale et la cohésion nationale.

LES VACCINS?

Ils se profilent comme la solution miracle. Sont-ils sûrs à 100% alors que le doute planait il y a peu et qu’on parlait d’attendre encore? Surpris samedi par le feu vert de Swissmedic au vaccin de Pfizer/BioNTech, les cantons ne tablent en tout cas plus sur un plan de vaccination pour début janvier. Fribourg et le Valais devraient vacciner dès le 28 décembre. Les autres? C’est à voir.D’autant que «seulement » 35% des Suisses sont pressés de se faire vacciner. Une certitude: nous vivons un phénomène d’accélération. Comme si personne ne souhaitait revivre un semi-confinement cet hiver. Vit-on pour autant la dernière phase de la crise? Rien n’est moins sûr.

ET AILLEURS?

Le Royaume-Uni a été le premier pays à lancer une campagne de vaccination (8 décembre). Mais l’annonce d’une mutation du virus a entraîné une panique le week-end dernier: Londres est désormais reconfinée et les communications aériennes suspendues. Le Canada, les Etats-Unis, Israël, l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont aussi commencé à vacciner. Bruxelles annonce que les vaccinations devraient démarrer dans l’Union européenne dès le 27 décembre. Pendant ce temps, la Chine poursuit ses tests à une échelle immense.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



Articles en relation


Coronavirus: la Suisse n’est pas pingre!

Les représentants du patronat n’ont jamais permis à la Suisse d’avoir un oeil sur les comptes de leurs entreprises, rappelle Paul Dembinski, professeur à l’Université de Fribourg. Aveugles, les autorités n’arrivent pas à réagir dans l’urgence. Alors que le coronavirus tue l’économie à petit feu.


Une question à la foi: Avez-vous réservé?

A l’entrée de plusieurs églises de Suisse romande, à Noël, des paroissiens éberlués ont entendu cette question: «Avez-vous réservé?». Covid-19 oblige, certaines paroisses ont décidé de rendre les célébrations accessibles uniquement sur inscription préalable, par internet notamment.


Sur les pas de Joseph

Noël est là avec ses lumières dans les rues, des sapins et des crèches dans nos maisons, et nous nous apprêtons à nous retrouver en famille. Pour faire de ce jour un jour de fête malgré tout.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!