La paix, et une bonne Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Le problème des guerres c’est qu’elles finissent par finir. Il faut alors gérer les antagonismes, souvent préexistants, que l’on a exacerbés. Or ce que nous vivons à l’échelle de nos querelles personnelles vaut en géopolitique: il est aisé de se déchirer, il est malaisé de se réconcilier. La paix qu’il faudra conclure avec la Russie sera difficile. Il faudra réconforter les victimes de trop d’horreurs sans conforter l’agresseur dans ses prétentions. Le placer face à ses responsabilités – mais sans l’humilier, préconisait il y a deux ans le président français.

    La paix conclue, il s’agira de faire la paix. Ce qui n’a pas été fait à la fin de la guerre froide qui s’est achevée sans défaite ni reddition. L’occasion était pourtant belle de construire une paix durable sur notre continent – qui s’étend au-delà de cette Europe centrale qu’on dit trop souvent de l’Est. Elle a été manquée.

    La paix en Europe ne dépend ni de l’OTAN ni de l’élargissement de l’UE.

    Parce qu’en politique un ennemi est aussi utile qu’un ami. Critiquer l’Occident décadent permet à Moscou de dénoncer ceux qui, en Russie, n’envisagent pas la société comme le pouvoir en place. En Europe, fustiger les idées rétrogrades du barbare moscovite discrédite un peu plus certaines valeurs dites conservatrices que d’aucuns voudraient voir disparaître de nos contrées.

    Les frontières sont poreuses aux idées: aucune guerre entre civilisations ne se joue en Ukraine. La Russie et nous partageons un même espace géographique et culturel. C’est pourquoi la paix en Europe ne dépend ni de l’OTAN ni de l’élargissement de l’Union européenne. Elle dépend d’une relation apaisée entre Moscou et le reste du continent. C’est-à-dire d’une compréhension mutuelle dépassant les caricatures pratiques. Lorsque les armes se seront tues, lorsque les plaies commenceront à cicatriser, le processus de réconciliation concernera aussi l’Europe et les Etats-Unis, au-delà d’un arbitrage ou d’un parrainage. Ils devront faire leur introspection au même titre que la Russie – ce qui n’ira sans doute pas sans un changement de gouvernement – et rouvrir un dialogue clos il y a plus d’un siècle. Sans quoi la paix à venir ne sera jamais qu’une trêve. 

    Articles en relation


    Vision de la Russie lacunaire

    Le 8 mai, l’Occident fête la défaite de l’Allemagne nazie avec les images du débarquement de Normandie à l’esprit. Le 9 mai, la Russie commémore la fin de la grande guerre patriotique en pensant au sacrifice des soldats soviétiques. Deux facettes d’une même victoire. Et une impression de malentendu qui participe aux vieilles tensions entre la Russie et l’Ouest.


    Le bien peut être injuste

    Le pape a donc dérapé. Encore. Ce bougre de François a à nouveau défendu la vie (mais où s’arrêtera-t-il?). Pas par obscurantisme, cette fois – ce n’était pas une critique de l’avortement ou de l’aide au suicide. Mais par poutinolâtrie: il a souhaité que l’Ukraine ait «le courage d’agiter le drapeau blanc».


    Le symbole d’une résistance

    Alexeï Navalny est mort à 47 ans dans une colonie pénitentiaire du cercle arctique le 16 février. L’opposant russe le plus célèbre à Vladimir Poutine était l’icône esseulée d’une maigre résistance démocratique. Il en est désormais le martyre.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    L’adieu au rêve

    16-07-2024

    L’adieu au rêve

    Un jeune amateur de sport à la fin des années 1990 en Valais pouvait tout imaginer. Un feu d’artifice au-dessus de Valère et de Tourbillon plus imposant que celui du...

    Les oubliés des Jeux

    16-07-2024

    Les oubliés des Jeux

    Les perturbations politiques l’ont fait un peu oublier, mais Paris accueille dans quelques jours les Jeux olympiques d’été. Apparemment peu enthousiaste, la population redoute le chaos, quand d’aucuns parlent déjà...

    Dans nos campagnes (3/7): Le damasson, pépite à transformer

    16-07-2024

    Dans nos campagnes (3/7): Le damasson, pépite à transformer

    Le Valais a l’abricotine et Zoug le kirsch; le Jura a la damassine. Protégée par une AOP, cette eau-de-vie montre que le produit transformé compte parfois plus que le fruit...

    Maison de quartier aux Grottes

    16-07-2024

    Maison de quartier aux Grottes

    Depuis 28 ans, l’équipe de l’association de quartier Pré en bulle, à Genève, déploie toute sa créativité pour renforcer les liens sociaux et amener les habitants à se rencontrer. Des...

    150 d’impressionnisme: Louise Breslau

    16-07-2024

    150 d’impressionnisme: Louise Breslau

    Ayant grandi à Zurich avant de faire carrière à Paris, Louise Catherine Breslau (1856-1927) peut être considérée comme l’artiste impressionniste suisse la plus fameuse. Au MCBA de Lausanne, on admire...

    Saint-Loup soigne sa mue

    16-07-2024

    Saint-Loup soigne sa mue

    Santé et spiritualité ont fait la réputation du plateau situé sur les hauts de Pompaples. Pour ne pas la perdre, la communauté religieuse qui s’y est installée en 1852 doit...

    Synode: déceptions à prévoir

    16-07-2024

    Synode: déceptions à prévoir

    La dernière étape du chemin synodal lancé par François ne répondra pas aux attentes de certains milieux. L’Instrumentum laboris qui servira de base de travail aux discussions de cet automne...

    TV: Quand le sport fait mal

    16-07-2024

    TV: Quand le sport fait mal

    Abus physiques, psychologiques, émotionnels et sexuels: les jeunes sportifs d’élite sont au cœur d’une véritable «course à l’armement sportif» et d’une course aux médailles. Enquête accablante et mise en lumière...

    L'animal du mois: Le sanglier

    17-07-2024

    L'animal du mois: Le sanglier

    Histoire Le sanglier. L’automne touche à sa fin, les arbres sont à présents dénudés, prêts à revêtir leur manteau d’hiver. Installé face à ce vaste horizon, je me laisse soudain surprendre...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés