AVS: rentes pour enfants en péril Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Société
  • La majorité de Benjamin Roduit (VS, Centre) invoque la durabilité économique et la justice sociale. La majorité de Benjamin Roduit (VS, Centre) invoque la durabilité économique et la justice sociale.

    Siégeant depuis le 26 février pour la session de printemps des Chambres fédérales, le Conseil national pourrait supprimer les rentes pour enfants versées aux retraités. Par souci d’économie et parce qu’elles profitent surtout à des hommes. Verdict le 7 mars.

    La  suppression des rentes pour enfants versées à des retraités est un point important de la session de printemps du Parlement fédéral. Celles-ci sont versées aux parents qui ont atteint l’âge de la retraite, mais dont les enfants sont encore mineurs ou en formation. Comme cela n’est que rarement le cas de femmes, ce sont surtout les pères qui en profitent.

    Les rentes pour enfants coûtent environ 230 millions de francs par an. Un montant qui ne représente qu’une petite partie des sommes versées par l’AVS. Ce qui interpelle est davantage l’augmentation importante du nombre de bénéficiaires d’une telle rente: entre 2010 et 2020, 10’000 personnes supplémentaires en ont bénéficié pour atteindre aujourd’hui un total d’environ 32’000 bénéficiaires. C’est surtout le groupe des personnes qui touchent une rente pour enfant à l’étranger qui a connu une croissance conséquente. Les Suisses de l’étranger et les travailleurs étrangers rentrés dans leur pays représentent désormais un tiers des bénéficiaires. La plupart de ces personnes sont établies dans les pays voisins que sont la France, l’Allemagne et l’Italie.

    Suisses de l’étranger inquiets

    Mais c’est en Thaïlande que la hausse est la plus forte. La somme des rentes versées y a littéralement explosé au cours des vingt dernières années: elle a été multipliée par 18. En 2022, la Suisse a versé 4,5 millions de francs dans ce pays, contre 250’000 francs en 2001. Cela est également lié à une spécificité: les retraités suisses ont perçu davantage de rentes pour des enfants non biologiques ou adoptés au cours des dernières années. Des contributions sont en effet versées pour tous les enfants à charge, c’est-à-dire par exemple pour ceux d’une femme du pays. Une rente pour enfant se situe entre 490 et 980 francs, selon les années de cotisation et les montants versés.

    L’attaque contre les rentes pour enfants de retraités vient de la commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national. Elle voit dans la suppression des rentes pour enfants de retraités non seulement un potentiel d’économie, mais aussi l’élimination d’une discrimination, puisque presque seuls les hommes âgés en bénéficient. Pour compenser cette suppression, la commission propose d’augmenter les prestations complémentaires en cas de besoin.

    Cette compensation serait éventuellement efficace en Suisse, mais pas à l’étranger. Les travailleurs rentrés au Portugal pour leur retraite ou les Suisses retraités en Thaïlande, au Brésil ou aux Philippines n’ont pas droit à des prestations complémentaires. L’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE) accuse par conséquent la commission d’oublier les Suisses de l’étranger. En cas de mise en œuvre de la motion, les rentes pour enfants seraient supprimées sans compensation pour les Suisses de l’étranger ayant une faible rente. «En cas d’acceptation, le Conseil fédéral devrait urgemment prendre en compte la situation des parents suisses qui vivent à l’étranger avec un moindre revenu», met-elle en garde. Et ce d’autant plus que le coût de la vie en Suisse est devenu un motif d’émigration pour de nombreux retraités.

     

    Balz Rigendinger, swissinfo.ch

    Articles en relation


    AVS: un oui historique

    Pour la première fois, une initiative sur l’assurance-vieillesse et survivants a été acceptée. Le 3 mars, les Suisses ont dit oui à 58,2% des suffrages à une 13e rente AVS. Et la proposition d’allonger l’âge de la retraite du PLR? Balayée par trois quarts des votants.


    Libéraux mais pas trop

    Les Suisses se sont donc offert une augmentation. Une treizième rente AVS, validée par 58,2% de votants plus nombreux qu’à l’accoutumée. Ils avaient pourtant rejeté la même idée – ou presque – en 2016 (59,4% de non à AVSplus). Ces braves Helvètes, qui avaient aussi refusé une sixième semaine de vacances en 2012 (66,5% de non), seraient-ils depuis devenus bolchéviques?


    L’AVS, un débat philosophique

    Avec vingt votes en trente ans dont une majorité provoqués par des initiatives populaires, l’AVS est un thème politique plus que récurrent. Le 3 mars, les Suisses se prononceront sur l’introduction d’une treizième rente et le recul de l’âge de la retraite. Une vraie question de société.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Le combat du siècle

    16-04-2024

    Le combat du siècle

    «Encore un autre combat! encore recommencer», pourrait-on écrire sur le ton d’un Chateaubriand fatigué par l’existence à 63 ans. Car l’humanité aussi est fatiguée. N’a-t-elle pas mérité le repos après...

    Expo: L’enfance selon Anker

    16-04-2024

    Expo: L’enfance selon Anker

    Le peintre seelandais Albert Anker (1831-1910) est le sujet de deux expositions, l’une à la Fondation Gianadda à Martigny, l’autre au Kunstmuseum à Berne. L’enfance, qu’il traita abondamment, y apparaît...

    Chine: graines de résistance

    16-04-2024

    Chine: graines de résistance

    Le pouvoir communiste a supprimé en mars la conférence de presse annuelle de son premier ministre. Dans la foulée, une loi répressive de plus a été imposée à Hong Kong...

    Portrait: Patrick Testuz

    16-04-2024

    Portrait: Patrick Testuz

    Un vent de liberté lorsqu’il enfourche sa petite reine et des héros qui sont des modèles: petit déjà, Patrick Testuz s’est passionné pour le vélo. Il en a fait son...

    La plante du mois: le plantain

    16-04-2024

    La plante du mois: le plantain

    Plantes et vertus Il existe une plante tout humble, simplement là… avec sa fleur perchée sur une haute tige. On la trouve dans les prés, dans les jardins et au bord...

    L’au-delà au cinéma

    16-04-2024

    L’au-delà au cinéma

    L’au-delà occupe la place centrale de la 9e édition d’Il est une foi, le rendez-vous cinématographique de l’Eglise catholique romaine à Genève. Du 1er au 5 mai, le festival explore...

    Vatican: la dignité réaffirmée

    16-04-2024

    Vatican: la dignité réaffirmée

    Remaniée à la demande de François, la déclaration Dignitas infinita du dicastère pour la doctrine de la foi rappelle la dignité inaliénable de chaque être humain. Elle défend les pauvres...

    TV: les bienfaits de la marche

    16-04-2024

    TV: les bienfaits de la marche

    Etre en mouvement est aussi important que s’alimenter. Pourtant, dans notre monde moderne, trop de gens souffrent de sédentarité. 36,9° a donc lancé un défi à six Romands pour qu’ils...

    L’AU-DELÀ: 9e édition d’IL EST UNE FOI

    17-04-2024

    L’AU-DELÀ: 9e édition d’IL EST UNE FOI

    Où allons-nous quand nous mourons? Y a-t-il une vie après la mort, et si c’est le cas, à quoi ressemble-t-elle? S’il est une question humaine fondamentale, c’est bien celle-ci. Religions...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés