Le «chez-soi» ne va pas de soi Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Le discours oral recèle toutes sortes de curiosités résultant souvent d’une tendance naturelle à l’économie d’énergie. Ainsi, des verbes qui réclament un complément s’en trouvent privés lorsque le contexte le permet. D’un jeune homme qui s’engage dans une relation, certains diront tout simplement qu’il «fréquente»; tel couple «construit»; telle jeune femme «attend» (inutile de préciser qu’on parle d’un enfant); telle personne «cherche» (du travail). Et, parfois, on se réjouit «de rentrer».

    De rentrer où? Chez soi, bien sûr. Mais allez définir ce chez-soi! Est-ce un pays, une ville, un appartement? L’hymne tchèque interroge: «Où est ma patrie?». Le mot traduit dans ce contexte par «patrie» pourrait aussi avoir le sens de maison, de foyer. La même ambiguïté se trouve dans le mot heimweh que propose joliment l’allemand pour désigner la nostalgie de la patrie. Lequel terme est formé de heim qui désigne le foyer, la maison.

    La maison se déplace-t-elle en même temps que le domicile?

    Et la maison, qu’est-ce? Le lieu où l’on vit – même si c’est un appartement. Mais si on déménage régulièrement, poussé par les aléas de la vie ou professionnels, la maison se déplace-t-elle en même temps que le domicile? Pour certains, la maison, c’est le lieu de leur enfance, où ils retrouvent – ou retrouvaient – leurs parents plus que celui où ils se sont installés ensuite. Bien des Valaisans pourraient illustrer ce propos qui, bien que vivant de longue date dans d’autres cantons, ne «rentrent» chez eux que lorsqu’ils franchissent le Rhône les séparant du Vieux-Pays.

    Définir le «chez-soi» tient du casse-tête, de la quadrature du cercle. Un «chez-soi», ce n’est rien d’autre que le lieu où l’on se sent… chez soi. C’est-à-dire où l’on se sent bien. Et peut-être où l’on aimerait vieillir et mourir, ce qui n’est hélas pas toujours possible ou pas toujours simple. Il est ainsi plus que louable que des initiatives favorisent une colocation évitant un déménagement ou s’attachent à recréer une atmosphère de fin de vie agréable. Parce que l’on n’est nulle part mieux que chez soi, où que ce soit.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    C’est joli, un merci

    27-02-2024

    C’est joli, un merci

    C’est joli, tout de même. Marco Odermatt s’est adjugé son troisième gros globe de cristal. Pour la troisième fois, il terminera – la saison n’est pas finie – en tête...

    Cancer: mieux vivre avec la maladie

    27-02-2024

    Cancer: mieux vivre avec la maladie

    Depuis plus de cinq ans, à Genève, la fondation Otium soutient des personnes atteintes d’un cancer pendant et après la maladie. A travers les thérapies reçues, les bénéficiaires cherchent à...

    User sa vieille voiture

    27-02-2024

    User sa vieille voiture

    Changer de véhicule, est-ce vraiment écologique? Pas forcément, selon l’Office fédéral de l’environnement et selon Lucien Willemin, un conférencier neuchâtelois qui dénonce un «gaspillage automobile» motivé par l’écologie. L’achat d’occasion...

    Des magazines Junior

    27-02-2024

    Des magazines Junior

    Si la consommation de l’information passe souvent par les écrans aujourd’hui, les enfants aiment encore tenir un fascicule entre leurs mains. De nouveaux magazines jeunesse sont apparus ces dernières années...

    L'animal du mois: Le loup

    27-02-2024

    L'animal du mois: Le loup

    Histoire Le loup. Me voilà parti contrôler quelques caméras, accompagné d’un ami, pour le suivi des loups. Durant notre parcours on réalise, grâce aux images capturées par l’un des pièges photos...

    Bernadette sur scène

    27-02-2024

    Bernadette sur scène

    En représentation le 17 février à Genève, le spectacle musical à succès (250’000 spectateurs à Paris) Bernadette de Lourdes met en scène avec finesse et émotion l’histoire de la jeune...

    TV: L’ultim Rumantsch

    27-02-2024

    TV: L’ultim Rumantsch

    En Suisse, on parle quatre langues: allemand, français, italien et romanche. Une fois n’est pas coutume, la RTS diffuse une série en romanche et en suisse allemand sous-titrée en français...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés