image003

Corona confinée

En cette fin de saison des pluies, la Lulua, notre grosse rivière, étend ses bras au bas de la colline, débordant largement sur les champs alentour.

Les hippopotames voient leurs aires de jeux agrandies et brament orgueilleusement. Dans quelques jours commencera la saison sèche et le fleuve se rétractera dans son lit habituel. On pourra pêcher facilement dans les étangs côtoyant le lit, où les poissons sont restés prisonniers. Les villageois s’en approchent dès maintenant pour repérer les lieux de cocagne...

Un jeune paroissien vient me vendre une tortue qu’il y a prise. Je l’appelle Corona. Une évidence: en ces jours de Pâques, la première lecture des vigiles nous plonge dans l’Apocalypse de Jean et je médite sur la «couronne» (3,11): «Je viens sans tarder: tiens fermement ce que tu as, pour que personne ne prenne ta couronne».

Ce que l’on a, il faut le tenir fermement même en situation difficile. J’ai mis à ma tortue un fil fin et long (3 mètres) pour lui donner, dans la végétation de notre cour, une vaste surface de jeu et de chasse. Mais Corona ne l’entend pas de cette oreille. Une fois posée sur la pelouse, elle s’en va le plus loin possible puis, bloquée, tire désespérément sur la ficelle. C’est toujours mieux ailleurs; c’est toujours mieux plus loin. Ensuite elle se résigne à son domicile, mais voilà qu’elle entortille son fil autour des plantes qu’elle contourne et rétrécit d’autant son champ d’action. Que c’est dur, le confinement d’une tortue! Si seulement elle savait tenir fermement ce qu’elle a.

Guy Luisier

Blog: www.regardobliquesur.blogspot.com

Articles en relation


Les célébrations reprennent

Les offices religieux reprendront en Suisse à partir du 28 mai, a décidé le Conseil fédéral. D’ici là, les communautés devront élaborer des plans de protection contre la Covid-19.


Fin d’année scolaire en mode gardiennage

Des règles d’hygiène impossibles à respecter. Des cours, mais pas d’examens. Des enfants dont on est «presque» certain qu’ils ne propagent pas le virus... Les enseignants romands se souviendront de cette «corona-rentrée».


Théories du complot: on y croit de plus en plus

De plus en plus de gens à travers le monde commencent à croire aux théories du complot. Parmi eux, beaucoup de jeunes. Analyse d’un phénomène sous l’angle de la Covid-19.

Newsletter Echo

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!