image003

Le tri entre ombre et lumière

Une réponse à la lettre de lecteur sur Jean Paul II publiée dans l’Echo Magazine n°22 du 28 mai.

On peut très bien comprendre la tristesse de ce lecteur et s’y associer lorsque, dans une lettre récente, il prend acte, implicitement, des zones d’ombre propres au pontificat de Jean Paul II. Mais lorsqu’il met en cause la ligne éditoriale de l’Echo Magazine, il se trompe de cible. A une époque où les «vérités alternatives » sont en train de devenir des mensonges prétendument respectables, nous avons besoin d’outils qui nous permettent de faire notre tri entre ce qui est de la lumière et ce qui est de l’ombre. L’Echo Magazine est l’un de ces outils et il faut vivement remercier celles et ceux qui en prennent soin.

Il y a eu des raisons objectives de beaucoup admirer Jean Paul II et d’autres de beaucoup le détester. C’est salutaire que ce journal s’en fasse l’écho. De l’aveu même de Jean Paul II, qui en demanda pardon pendant le jubilé de 2000, l’histoire de l’Eglise et, dans cette histoire, celle des évêques de Rome, n’a pas toujours été en adéquation avec le message des évangiles. Le reconnaître et le méditer peut aussi être une manière d’aimer l’Eglise.

Jean Paul II, amateur de «signes», a dû être ravi de voir le vent passer les pages de l’Evangile, au temps de ses funérailles. L’Esprit y soufflait, à qui voulait bien l’entendre, ce qui importe en vérité.

Juan Jimeno,

Estavayer-le-Lac (FR)

Newsletter Echo

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



Grand concours Echo

concours echo