L’aumônerie oeucuménique de l’HCR Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Religion
  • L’abbé Vincent Lafargue se soucie aussi des besoins des soignants marqués par deux ans de pandémie. L’abbé Vincent Lafargue se soucie aussi des besoins des soignants marqués par deux ans de pandémie.

    L’aumônerie de l’Hôpital Riviera-Chablais (HCR) de Rennaz (VD) est œcuménique, intercantonale et interdiocésaine. Depuis son ouverture en 2019, elle s’est déployée et, comme l’établissement qui l’accueille, commence enfin à fonctionner normalement, sans restrictions.

    L’aumônerie du HCR, placée sous l’autorité de l’évêque de Sion, Mgr Jean-Marie Lovey, est le fruit d’une collaboration entre les différentes instances des Eglises catholique et réformée des cantons du Valais et de Vaud. Elle offre une présence spirituelle à tous les patients et membres du personnel de l’hôpital. Car, comme le précise Fabrice Crognaletti, directeur adjoint des soins, l’aumônerie est un service qui fait partie du département des soins de l’établissement.

    Le besoin spirituel est l’un des quatorze besoins fondamentaux du patient. Les deux Eglises ont dès lors la mission commune de reconnaître les besoins spirituels de chacun. La mission est même triple, comme l’explique l’abbé Vincent Lafargue, aumônier responsable du HCR encore en formation: «Nous devons aller à la rencontre de tout humain et de tout l’humain; aller à la rencontre de sa spiritualité, quelle qu’elle soit, et offrir à celui qui le souhaite notre foi et nos valeurs chrétiennes».

    Au service et à l’écoute

    Grâce à la direction de l’hôpital, l’équipe des huit aumôniers (trois laïcs catholiques, deux pasteurs réformés, une diacre réformée et deux prêtres catholiques pour 3,3 équivalents temps plein) peut entrer dans chaque chambre pour un premier contact. L’équipe est au service et à l’écoute des patients avant tout, mais aussi de leurs proches et du personnel soignant. Elle peut apporter un message chrétien, mais aussi répondre aux demandes sacramentelles (onction des malades, confession, communion et même baptême en cas d’urgence).

    Tirant tous à la même corde, les membres de l’aumônerie organisent un tea-time destiné à l’équipe des soins intensifs pour lui permettre de parler en toute confidentialité. Les deux années de pandémie ont laissé des traces.

    Depuis le début de l’année, des forces de l’équipe d’aumônerie sont aussi affectées à l’équipe mobile des soins palliatifs du Réseau Santé Haut Léman afin de répondre à la soif de spirituel bien au-delà de l’hôpital. Une approche à développer, selon Anne-Sylvie Martin, diacre réformée et membre de l’équipe, qui œuvre en binôme avec une infirmière pour tisser du lien en amont.

    Articles en relation


    L’oecuménisme à Payerne

    La prière commune pour l’unité des chrétiens n’est pas nouvelle dans la Broye. Mais des protestants et des catholiques ont fait un pas supplémentaire en donnant une existence officielle à leur fraternité œcuménique le 2 juin à Payerne (VD) en présence des responsables des deux Eglises.


    Genève: Pour l’histoire et pour l’unité

    Jamais les catholiques genevois n’avaient vécu pareille célébration: 1500 personnes ont participé à la première messe dans la cathédrale Saint-Pierre depuis que celle-ci est passée en mains réformées en 1536. Un rendez-vous exceptionnel chargé d’émotion.


    Ce qui nous unit

    Quel symbole! Dans la cathédrale Saint-Pierre de Genève, réformée depuis 486 ans, un pasteur et un prêtre se sont mutuellement imposé les cendres à l’entrée du carême. Répondant à une invitation de la paroisse protestante, les catholiques ont pu célébrer une messe unique dans l’édifice où trône la chaire de Calvin. Et vivre une eucharistie avec leurs frères et sœurs réformés.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Les scouts et un général

    02-08-2022

    Les scouts et un général

    C’est presque un monde à part, une zone préservée des absurdités du monde et du temps. Rien ne semble plus simple et plus agréable que la vie à l’intérieur d’un...

    Le rassemblement scout en Valais

    02-08-2022

    Le rassemblement scout en Valais

    L’ancien aérodrome militaire d’Ulrichen (VS) n’a jamais été aussi vivant. On se tape dans la main, on chante, on joue, on part en mission: depuis le 23 juillet et jusqu’au...

    Sur les pas de héros légendaires

    02-08-2022

    Sur les pas de héros légendaires

    En 1991, les cantons ont offert à la population un sentier balisé autour du lac des Quatre-Cantons rythmé par des pierres rappelant chronologiquement leur entrée dans la Confédération: la Voie...

    Le marketing écologique

    02-08-2022

    Le marketing écologique

    Vélos électriques, Smartphones éthiques, œufs bio et voyages à l’étranger respectueux de l’environnement: les achats écoresponsables sont à la mode! Mais entre la profusion de labels plus ou moins verts...

    «La Bible imprègne la littérature romande»

    02-08-2022

    «La Bible imprègne la littérature romande»

    Jusqu’aux années 1970, les écrivains de Suisse romande, protestants notamment, sont profondément marqués par la culture biblique. La Genevoise Sylviane Dupuis éclaire comment Ramuz, Chessez, Chappaz et tant d’autres s’inspirent...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!





    Echo Magazine © Tous droits réservés