Trait libre: La fin de la récré?

Yvan Mudry Yvan Mudry

Le vent a tourné, ne le percevez-vous pas? Depuis une quarantaine d’années, un air doux soufflait sur nos sociétés.

Les pages tragiques de l’histoire semblaient tournées. L’optimisme était de mise. Le capitalisme libéral, allié à la technologie, allait résoudre tous les problèmes. La démocratie deviendrait la règle partout dans le monde, qui se transformerait en un grand village. Personne, nulle part, ne serait plus prêt à mourir ni à tuer pour ses idées. Ainsi chacun était-il invité à penser d’abord à soi et à jouir de la vie en cultivant une forme d’indifférence baptisée «tolérance», qui ne s’offusque de rien.

Les prophéties des apôtres de la mondialisation heureuse ne se sont pas réalisées.Et où en sommes-nous aujourd’hui? L’été se profile, mais combien de nuages à l’horizon! Les prophéties des apôtres de la mondialisation heureuse ne se sont pas réalisées. La part d’ombre de la réalité, niée, refoulée, s’est rappelée à nous. Nous nous croyions maîtres des épidémies? La Covid a fait des millions de morts. L’économie et la finance n’avaient plus de secrets pour nous? La récession de 2020, après celle qui a suivi la crise des subprimes, l’activation de la planche à billets, les relocalisations nous ont forcés à déchanter. Il n’y avait rien à redouter d’une nature transformée en gisement de matières premières et en parc de loisirs? La hausse des températures nous expose à toutes sortes de dangers. Internet allait nous rapprocher les uns des autres? Il a fait le lit du complotisme. Nous étions sûrs de nous suffire à nous-mêmes? Voilà que la collectivité – l’Etat – est devenue notre meilleur soutien.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


Les signes d’un changement se succèdent depuis des années. Nos sociétés, frappées par des attentats, ont pris conscience des dangers que représentent l’islamisme conquérant et le communautarisme. Après une succession d’étés caniculaires, presque tous les partis politiques se préoccupent de l’environnement. La persistance de graves problèmes économiques pousse aujourd’hui des gouvernements à élaborer des plans de relance ou à envisager des hausses d’impôts, ce qui était inimaginable il n’y a pas si longtemps.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



Oui, l’ère du capitalisme libéral et du « tout le monde il est gentil » semble se refermer. Il y aurait de quoi se réjouir si l’héritage des Thatcher, Reagan, Steve Jobs et de tant d’autres «visionnaires» n’était pas si lourd: une nature aux abois, des inégalités abyssales, des rivalités entre nations et populations, de la colère et du ressentiment, une perte de repères qui rend l’avenir commun très incertain...

Yvan Mudry

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



concours echo

 

 

voyage alpes home