Comprendre la Bible

Saint Jérôme lisant de Giovan Battista Moroni, le grand portraitiste bergamasque du 16e siècle (vers 1550). Saint Jérôme lisant de Giovan Battista Moroni, le grand portraitiste bergamasque du 16e siècle (vers 1550).

Les Editions Salvator proposent une nouvelle traduction liturgique de la Bible enrichie de notes explicatives accessibles. Ce travail de référence marque aussi le 1600e anniversaire de la mort de saint Jérôme, le patron des traducteurs.

Le grand public catholique et tous les chrétiens de langue française peuvent se réjouir de la sortie de cette nouvelle traduction liturgique de la Bible et de la richesse des notes explicatives qui l’accompagnent. Cette édition est une réussite. En effet, malgré la large palette de traductions de la Bible existantes, il était tout à fait légitime que l’épiscopat français en désire une faite pour la proclamation publique. Cela afin de recréer un langage de référence commun à l’ensemble des communautés, des paroisses et des groupes d’études bibliques de langue française.

Ce premier projet a déjà pu être réalisé en 2013. En conformité avec le souhait exprimé par Vatican II: que la traduction de la Bible soit faite à partir des deux langues originelles, l’hébreu et le grec, et pas seulement en se basant sur le latin de la Vulgate de saint Jérôme, un des quatre Pères de l’Eglise avec Ambroise de Milan, Augustin d’Hippone et Grégoire le Grand. Il lui manquait cependant quelque chose d’essentiel nécessitant de reprendre ce labeur dans sa totalité: proposer aux lecteurs des notes explicatives accessibles portant sur les difficultés que rencontre toute traduction de la Bible.COUV la bible traduction liturgique avec notes explicatives

INTELLIGENT ET COMPRÉHENSIBLE

Lire et méditer les textes bibliques grâce à des explications accessibles.En 2016, une équipe de trente-six exégètes s’est ainsi mise au travail sous la responsabilité du Père Henri Delhougne. Ce moine bénédictin de l’abbaye Saint-Maurice de Clervaux, au Luxembourg, a été le coordinateur de ce vaste chantier. Le résultat est remarquable: 25’600 notes doctrinales, historiques et linguistiques de longueurs variées permettent une lectio divina intelligente pour une meilleure compréhension du texte saint. Dans un cadre pédagogique et spirituel, chaque livre biblique est doté d’une excellente introduction générale, et tous les titres et sous-titres structurant le texte sont rassemblés dans une table placée en tête, donnant un aperçu global du contenu. De plus, le lecteur trouve dans les marges des références aux lectures du lectionnaire de la messe: celles du temporal et des grandes fêtes du sanctoral ainsi que celles de messes célébrées en d’autres circonstances, en particulier pour les sacrements.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


Cette édition de la Bible honore enfin le 1600e anniversaire de la mort de saint Jérôme, le 30 septembre 420, dans un monastère de Bethléem. Fameux traducteur de la Vulgate, en latin donc, Jérôme de Stridon est le patron des traducteurs depuis longtemps. Puisse cette nouvelle traduction liturgique de la Bible avoir le succès souhaité! Qu’elle devienne non seulement une référence dans le cadre de l’Eglise catholique, mais qu’elle enrichisse aussi la lecture et la méditation de tous les chrétiens qui se nourrissent quotidiennement de la Parole de Dieu.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



Jean Borel

Articles en relation


Le voile pour Dieu

La condition de la femme dans l’islam interroge culturellement et religieusement. Mais elle n’est le plus souvent, en Occident, pas comparable à ce qu’elle est au Moyen-Orient ou en Asie centrale.


Solidarité: portes ouvertes dans les églises

A Bâle et Berne, en plein centre-ville, les églises ouvertes proposent des activités spirituelles, sociales et culturelles. Engagées politiquement, elles offrent un espace d’intégration pour les migrants et un accueil aux cabossés de la vie.


La chair, un chemin de libération

Longtemps l’Eglise a cultivé la haine du corps, le mépris de la chair, lieu des tentations et du péché et obstacle sur le chemin de la vie chrétienne. Pour Jean Pierre Brice Olivier, notre incarnation est, au contraire, un chemin de libération. Il le dit avec force dans La chair en corps.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



concours echo

 

 

voyage alpes home