image003

L’âme des choses

A l’heure où le déconfinement donne des mots à des prosateurs de tout poil m’arrive un texte de François Cheng publié dans Le Figaro du 27 avril. Réflexion d’un poète sur notre rapport avec les choses, les êtres et nous mêmes.

Vers l'essentiel

Le déconfinement, enfin. Par étapes. Et chacun veut sa part du gâteau. Qui? Quoi? Comment? C’est l’affaire des politiques, et chaque pays a son plan. Nous allons peu à peu retrouver une vie normale. Normale? Comme avant?

Donner sens

Vulnérables. Nous sommes vulnérables. Tous. Le virus touche des proches, des amis, des voisins, des collègues. S’il frappe en priorité les personnes âgées, il peut très bien nous atteindre.

Mots semences

De la poésie contre le coronavirus? En cette période de confinement, certains auront peut-être décidé de lire toute La Comédie humaine de Balzac ou de terminer La Légende des siècles de Victor Hugo histoire de secouer la poussière de leur bibliothèque. Et si quelques poèmes suffisaient pour faire front aux nouvelles que nous servent les médias à longueur de bulletins? Quelques mots comme un rempart contre l’angoisse, comme un espace de printemps au cœur d’une actualité rude et incertaine.

  • Publié dans Edito

A l’heure de la «télé-Eglise»

Nous allumerons une bougie à notre fenêtre ou sur notre balcon le Jeudi-Saint en signe de communion. Et nous serons des milliers, dans nos lieux de vie, à participer aux célébrations de la semaine sainte par écrans interposés.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!


En exclusivité pour l'Echo Magazine N°23

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous est
offert au format PDF en renseignant
votre adresse email ci-dessous.