L’écologie du désir

Michel Maxime Egger a signé l’an dernier un livre au programme ambitieux: Se libérer du consumérisme. Rencontre avec un sociologue et écothéologien enraciné dans l’orthodoxie et préoccupé par l’avenir de la planète et des êtres qui la peuplent.

Christianisme et écologie

Dieu, la nature et nous. Repères pour une écologie protestante est le titre du premier hors-série du magazine Réformés. Objectif? Offrir un outil pour mieux comprendre la crise écologique actuelle et envisager les questions environnementales à la lumière de la spiritualité chrétienne.

  • Publié dans Edito

Au revoir et merci

Chères lectrices, chers lecteurs,

Je signe aujourd’hui un éditorial d’un genre particulier: un éditorial d’adieu. J’entame en effet dès la semaine prochaine une nouvelle aventure professionnelle. Les deux ans que j’ai passés à la tête de votre magazine ont été marqués par de nombreux événements: la célébration de ses 90 ans, un changement de propriétaire, l’irruption d’une pandémie et, à titre personnel, une grossesse et la naissance de mon deuxième enfant.

Témoin: sublimer sa schizophrénie

Fin septembre, le chansonnier, poète et psychologue Pierre Dominique Scheder proposera de découvrir Lausanne dans les pas d’un âne… Portrait d’un septuagénaire qui est parvenu à sublimer sa schizophrénie.

Climat: le moment d’agir

Le dernier rapport du GIEC, présenté la semaine dernière, dresse un constat alarmant sur le climat corroboré par les incendies, canicules et inondations de ces dernières semaines.

  • Publié dans Edito

Un monde raisonnable

«C’est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.» Cette phrase d’Erasme dans son Eloge de la folie, publié en 1511, entre en résonance avec le parcours du chansonnier, poète et psychologue vaudois Pierre Dominique Scheder. Souffrant de schizophrénie et de dépression, celui-ci a vécu sept ans d’enfer dans les années 1980 avant d’en sortir progressivement et de dédier sa vie professionnelle à ses camarades de folie.

  • Publié dans En vue

Unesco doux amer

Le comité du patrimoine mondial de l’Unesco, réuni virtuellement jusqu’au 31 juillet, a annoncé intégrer «les grandes villes d’eau d’Europe» à sa liste. L’Unesco distingue ainsi onze fleurons de la grande époque du thermalisme (18e -20e siècles) répartis dans sept pays qui avaient déposé une candidature conjointe: Bad Ems, Baden-Baden et Bad Kissingen en Allemagne; Baden bei Wien en Autriche; Spa en Belgique; Vichy en France; Montecatini Terme en Italie; Bath au Royaume-Uni; Franzensbad, Karlsbad et Marienbad en République tchèque.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



concours echo