• Publié dans Edito

Le monde de Lino

En 1963, Lino Aldini imaginait dans 37° Centigrades une société où il serait interdit de sortir de chez soi sans être bien couvert, sans thermomètre, vitamine C, pastilles contre la toux, antiseptique et antibiotiques. Une dictature sanitaire où la maladie serait l’ennemi public n°1 et la santé le bien suprême.

En savoir plus...

Donner sens

Vulnérables. Nous sommes vulnérables. Tous. Le virus touche des proches, des amis, des voisins, des collègues. S’il frappe en priorité les personnes âgées, il peut très bien nous atteindre.

En savoir plus...

Merci

C’est une proposition tombée le 1er avril dans notre boîte de réception d’e-mails. Etait-ce un poisson d’avril? Au vu des circonstances actuelles, une blague pourrait être diversement appréciée. Mais non, ouf, heureusement... Il ne s’agissait pas d’un sketch piteux de plus ou de trop, mais d’une belle initiative des Editions Dupuis!

En savoir plus...

Le virus de l'humain

«Normalement, une nouvelle souche de grippe modère sa virulence avec le temps, car le virus n’a pas intérêt à tuer l’hôte qui l’héberge.» Tel était le propos d’un scientifique, récemment publié par un quotidien français.

En savoir plus...

Ils construisent leur propre supermarché

Avec la pandémie, une partie des Suisses ont délaissé les grandes surfaces. La Mini-Fève, premier supermarché alternatif de Suisse romande, cartonne à Meyrin (GE). Ailleurs, comme à Puidoux (VD), la vente directe à la ferme attire les foules. Non sans provoquer quelques tensions.

En savoir plus...

La leçon de l’impensable

Il y a quelques semaines, autant dire hier, nous allions de-ci de-là sans imaginer une seconde que nos déplacements pourraient être limités. Nous vaquions à nos occupations... et nous voilà assignés à résidence. Face à un mur, notons-le bien, qui n’a pas été élevé par le Conseil fédéral lorsqu’il est intervenu mi-mars. Car même si les pouvoirs publics n’avaient pris aucune mesure, la pandémie de Covid-19 nous aurait contraints à revoir nos comportements.

En savoir plus...
  • Publié dans En vue

Du cash pour les personnes âgées

Premières touchées par la pandémie, les personnes âgées sont priées de rester à la maison. Théoriquement, on peut tout faire à distance avec internet, y compris ses paiements. Mais justement, les seniors sont moins connectés que la moyenne de la population ou simplement moins à l’aise avec les outils informatiques. Une fois la petite réserve de billets de banque qu’on garde à la maison épuisée, comment payer ses factures ou la personne qui fait les courses pour nous?

En savoir plus...

Abonnez-vous à l'Epaper!

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!