L’avenir de la culture Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Le grand retour des festivals rythme la vie des Suisses, cet été plus que jamais. On sait pourquoi: les mélomanes en ont été sevrés par la pandémie. Si certains ont pu goûter aux joies de la musique en plein air l’an dernier, c’était dans des conditions rebutantes: masquée, la fête n’était pas au rendez-vous; elle ne l’est vraiment que maintenant.

    Chacun (ou presque) court les événements tel une cigale avide de refrains entonnés à tue-tête, surtout au coude-à-coude. «On ressent la même chose qu’un plongeur qui, après une apnée, retrouve le bonheur de respirer», a imagé Daniel Rossellat, le patron du Paléo, ému aux larmes par le retour en force de 250’000 spectateurs sur la plaine de l’Asse à Nyon. Il y a beaucoup de cela dans cette soif de rattrapage. Observons cependant que le plongeur aime le vertige des profondeurs, là où il souhaite précisément se rendre. Emerger à la surface est un soulagement physiologique, mais pas un but en soi: plutôt la fin naturelle d’un exploit.

    Ce «retour en force» de la culture ne doit pas faire illusion.

    C’est que tout n’est pas si rose dans le monde de la musique. Ce «retour en force» de la culture – mot totem qui recouvre tout et n’importe quoi – ne doit pas faire illusion. Si plus d’une personne confinée s’est découvert une passion pour la lecture, le virus des grands livres n’a pas pour autant gagné la bataille du «retour à la normale». On peut en dire autant des musées et des arts vivants.

    La réalité, nous la connaissons, hélas: la numérisation est désormais accolée à chaque secteur culturel. Ce serait l’avenir soi-disant radieux et incontournable du «monde d’après»… Ainsi, plus de 60% des Français passent leur temps libre devant les écrans, un taux grosso modo identique pour les Suisses. Et pas pour se rendre dans des salles de cinéma diffusant des chefs-d’œuvre d’Alfred Hitchcock, de Takeshi Kitano ou de Paul Thomas Anderson.

    CL’enjeu majeur est pourtant là: que la culture approfondisse et élève la vie intérieure de chacun plutôt qu’elle réunisse dans des bains de foule des «consommateurs» qui, le temps d’une canicule et d’un concert, oublient leur écran vampirique en se souvenant qu’ils font partie d’une humanité suante et dansante. Ultra moderne solitude, chantait Alain Souchon en d’autres temps

    Articles en relation


    L’humour en piste

    Alors que le Montreux Comedy Festival se développe à l’international, et particulièrement en Afrique, Bérengère Krief présente le gala La piste aux étoiles avec une constellation d’humoristes suisses et francophones de haut vol sur la Riviera vaudoise.


    Les difficultés du monde musical

    Les festivals sont de retour avec la saison chaude, mais pas tous les professionnels qui contribuaient à leur bon fonctionnement. Eclairage sur les mutations d’un secteur fragilisé.


    Jura: Au théâtre ce soir

    Le dernier-né des cantons suisses va inscrire son nom au fronton de la culture romande en inaugurant le Théâtre du Jura à Delémont. Une aubaine pour toute la région.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Le maître du réel

    06-12-2022

    Le maître du réel

    Eviter l’écueil du misérabilisme est difficile quand il s’agit de parler d’Haïti. On ne compte plus les calamités accumulées par «la perle des Antilles»; un surnom qui non seulement date...

    Haïti dans la tourmente

    06-12-2022

    Haïti dans la tourmente

    Séismes, cyclones, assassinat du président Jovenel Moïse, doublement du prix de l’essence: la «perle des Antilles» traverse la plus grave crise de son histoire récente. Alors qu’une solution existe, estime...

    N’oublions pas le sida

    06-12-2022

    N’oublions pas le sida

    Eclipsé par la pandémie de Covid-19, le VIH a tué 650’000 personnes en 2021. La Journée mondiale de lutte contre le sida, le 1er décembre, a rappelé l’importance persistante du...

    La tragédie grec des tirs au but

    06-12-2022

    La tragédie grec des tirs au but

    Certains matchs à élimination directe du Mondial se termineront probablement par une séance de penaltys. Ceux qui les ratent, et même les plus connus, le vivent souvent très mal. Analyses...

    Les 30 ans de Max et Lili

    06-12-2022

    Les 30 ans de Max et Lili

    Editée à Coppet, la bande dessinée pédagogique Max et Lili célèbre ses 30 ans. Son auteure, Dominique de Saint Mars, explique les raisons du succès phénoménal que rencontrent ses 130...

    La plus petite cathédrale du monde

    06-12-2022

    La plus petite cathédrale du monde

    Nin, c’est une toute petite ville posée sur une île circulaire semi-artificielle de la mer Adriatique. Quelques centaines d’habitants, des rues assoupies. Plus grand-monde ne passe par là. Pourtant, au...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!





    Echo Magazine © Tous droits réservés