Vaccins pour tous

Après des semaines de mouvements d’humeur, de manifestations de ras-le-bol et de graves menaces contre les politiciens, les Suisses se sont mobilisés apportant leur soutien aux mesures du gouvernement pour lutter contre la pandémie. 62% d’entre eux ont dit oui. La majorité silencieuse, très discrète ces dernières semaines, l’a emporté. La démocratie sort gagnante avec un taux de participation record (65%).

Pourtant, ironie du calendrier, la cinquième vague est déjà là. Comme l’an dernier à pareille époque face au variant venu d’Angleterre, on tremble aujourd’hui face à Omicron, le nouveau variant venu tout droit d’Afrique du Sud, déjà présent sur le sol européen et même en Suisse. La pandémie n’est pas terminée! Le virus est partout. Et, comme tous les virus, celui de la Covid produit des variants.

Malgré la lassitude ambiante, l’étau se resserre. Face à la résurgence des cas, de gros employeurs prônent le retour au télétravail. Il va falloir réduire les contacts et mieux protéger les gens. On parle à nouveau de quarantaines, d’avions interdits, de fermetures de frontières, de respect des gestes barrières; s’y ajoute la troisième dose de vaccin pour tous. Mais avant de parler de troisième dose, ne faudrait-il pas penser à l’accès aux vaccins pour tous?

«Le vaccin est un acte d’amour», clamait le pape François.N’est-ce pas là une urgence planétaire si on veut avoir une chance d’éradiquer la pandémie? «Le vaccin est un acte d’amour», clamait le pape François, en août dernier. «C’est une obligation éthique, affirmait-il en mars déjà. La vaccination est un moyen simple mais profond de promouvoir le bien commun et de prendre soin les uns des autres, en particulier des plus vulnérables. Je prie Dieu pour que chacun puisse apporter son petit grain de sable, son petit geste d’amour.»

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


L’OMS ne cesse de mettre en garde contre l’accumulation de vaccins par les pays riches. Telle est la triste réalité: les pays les plus pauvres n’ont pas accès à des stocks suffisants de vaccins. Pourtant, les experts soulignent que des variants plus dangereux peuvent se développer si on laisse le virus circuler au sein de populations non vaccinées. Ainsi, si dans les pays occidentaux le taux de vaccination est de 70% (65% en Suisse), il n’est que de 5% en Afrique! Si rien ne change, on n’est pas près de sortir de la pandémie!

En cette période de l’Avent et face à l’égoïsme des pays riches – face à notre propre égoïsme –, nous devons tous nous montrer plus solidaires, Etats comme individus. Et pas seulement avec les infirmiers, comme le vote du week-end dernier l’a démontré. Mais avec l’ensemble de la population mondiale. Car sans une prise de conscience générale, le oui à la loi Covid ne suffira pas.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



Articles en relation


Ecoliers masqués: triste ou horrible mesure?

C’est la grande nouveauté dans les écoles romandes: les 8-11 ans doivent désormais porter le masque. Pédiatre et chercheuse, Myriam Bickle Graz fait le point sur l’impact que peut avoir cette mesure sur les enfants.


COVID-19: Les Suisses résilients

A côté des contaminations et des décès dus à la Covid-19 en Suisse, des victimes de la pandémie échappent aux statistiques. Les mesures sanitaires ont eu des conséquences économiques et miné le moral des jeunes alors que le débat se faisait violent. Témoignages.


Au-delà des chiffres

C’est un «fléau sans imagination» qui s’est «promené d’un air moqueur à la clarté du jour, dans un monde tout neuf, accompagné de son bulletin, qui racontait les remèdes qu’on avait employés contre lui, le nombre des victimes qu’il avait faites, où il en était, l’espoir qu’on avait de le voir encore finir, les précautions qu’on devait prendre pour se mettre à l’abri».

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



promotion echo

 

oui aux medias