Le mariage, et après?

C’est fait! Alors que l’institution du mariage, même au plan civil, a du plomb dans l’aile, le peuple suisse a largement plébiscité le «mariage pour tous» avec 64,1% de oui. A croire le camp des vainqueurs, le pays vient de faire un pas de plus vers la modernité. Le Graal, symbole d’une acceptation générale de la communauté homosexuelle, est atteint.

Du côté des opposants, on prend acte et on craint la suite. La société évolue, les mentalités aussi. La vision traditionnelle du mariage comme étant l’union entre un homme et une femme a vécu. Même les cantons catholiques ont accepté l’objet soumis au vote demanière claire. Ainsi, à partir du 1er juillet 2022, tous les couples, en Suisse, auront les mêmes droits, a précisé la conseillère fédérale Karin Keller- Sutter.

L’émotion et la joie étaient palpables dimanche soir du côté des partisans. Bien des commentaires insistaient sur la normalisation du regard porté sur la communauté homosexuelle. Mais quelle sera la prochaine étape? Avec le «mariage pour tous», notre pays a aussi largement favorisé le développement de la procréation médicalement assistée (PMA). A quand une votation sur la gestation pour autrui (GPA)? La question n’est ni rhétorique ni saugrenue, comme l’ont montré les débats ayant précédé la votation.

Personne n’a un droit à l’enfant. L’enfant n’est pas un objet dépourvu d’humanité.Pendant la campagne, on a érigé le désir bien compréhensible d’avoir un enfant en droit à l’enfant, la science le permettant. Mais personne n’a un droit à l’enfant. L’enfant n’est pas un objet dépourvu d’humanité. Même si le rapport à la sexualité et au corps s’est modifié depuis des décennies, comme le rappelait Benoît XVI il y a peu. Début septembre s’est tenu à Paris le deuxième salon de la GPA, baptisé «Désir d’enfant». Avec nombre de services de gestation pour autrui et autres démarches commerciales: un vrai business! En Suisse, la Constitution interdit les mères porteuses. Mais la GPA est déjà autorisée au Royaume-Uni, au Danemark et au Canada. Le concept fait son chemin insidieusement.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


Pour cette votation, l’Eglise catholique a mis du temps à défendre son point de vue. Heureusement l’évêque de Sion, Mgr Jean-Marie Lovey, a pris la parole dans Le Nouvelliste, puis dans Le Temps, pour rappeler que l’Eglise doit être attentive à ce qui se passe, car elle n’est pas coupée des réalités. Elle doit parfois ramer à contre-courant pour défendre ses valeurs! Comme sa vision du mariage qui reste l’union d’un homme et d’une femme en vue de créer une famille.

Alors que notre société peine à supporter la frustration, le désir d’enfant est devenu une revendication. Au nom de la liberté individuelle! Mais quelles valeurs, au fond, voulons-nous défendre? Une liberté qui atomise la société ou des valeurs qui assurent la cohésion sociale et le respect des plus faibles? Aux chrétiens de «se mettre en chemin» pour défendre ces dernières, comme les y invite le pape François.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



Articles en relation


Loi covid: grogne des anti-pass

En plus des initiatives sur les soins infirmiers et la justice, la Suisse votera dans dix jours sur la loi Covid-19. Rarement un objet aura autant mobilisé la rue. Analyse d’une campagne tendue qui pose de nombreuses questions, notamment sur la presse.


Mariage pour tous: Le poids des mots

Les mots pèseront dans la campagne et la balance est défavorable aux adversaires du projet, suspectés ou accusés d’homophobie ou de conservatisme.


Mariage pour tous: Ce qu’un oui changerait

Des personnes homosexuelles partagent leur vécu et leur avis sur le «mariage pour tous», soumis au vote populaire le 26 septembre. Droit à l’égalité, préservation de la vie privée, désir d’enfanter: elles sont en faveur de la loi, qu’elles soient croyantes ou non, en partenariat ou non.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



concours echo