80 ans d’Albert Longchamp

L’ancien rédacteur en chef de l’Echo a marqué les esprits avec ses prises de position éclairées et tranchées. L’ancien rédacteur en chef de l’Echo a marqué les esprits avec ses prises de position éclairées et tranchées.

Jésuite romand reconnu pour ses talents d’écriture, journaliste passionné, ancien rédacteur en chef de la revue Choisir et de l’Echo Illustré, Albert Longchamp fête ses 80 ans!

Ce mardi 31 août 2021, le Père Albert Longchamp, jésuite, a fêté ses 80 ans avec des amis et des confrères dans l’EMS de la Terrassière à Genève. Il était pourtant bon terrien, Albert, né dans le Gros-de- Vaud, à Echallens. Mais il avait bien vite quitté les champs pour une école secondaire genevoise avant de terminer le lycée en allemand au collège bénédictin d’Engelberg. Il prit ensuite la direction du noviciat jésuite à Fribourg, mais cette vocation ne le détourna pas de sa véritable passion, l’écriture.

Ce fut ensuite Laval pour les études de lettres, Munich pour la philosophie, le collège Stella Matutina pour la régence et Lyon pour la théologie. Nous nous suivions à une année de distance. Puis nos chemins se sont séparés: il prit la direction des Etats-Unis et de la sociologie, moi celui de Genève et de l’histoire de l’Eglise. Plus tard, Albert se retrouva à Paris, à la rédaction de Témoignage chrétien, et moi à l’Institut d’histoire de la Réformation, à Genève.

Rappelés à la rédaction de la revue Choisir, je me souviens de nos retrouvailles sur les bords de l’Arve. Nous étions très vite tombés d’accord sur la répartition des tâches: lui, qui gardait un pied à Paris, s’occupait de la recherche des manuscrits, moi, qui venais d’une famille d’imprimeurs, je prenais en charge la mise en page et la production. Nous partagions le projet d’une revue qui abandonnerait la forme austère des publications jésuites de l’époque pour aller en direction d’un magazine.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


UN STYLE RENOUVELÉ

Ses éditoriaux trouvèrent tout de suite un public attentif.Albert ne se contentait pas de Paris, il multipliait les voyages vers l’Amérique latine, suivait les mouvements du tiers-monde, les affaires romaines et la théologie de la libération. Avec d’autres confrères, nous lancions à Carouge le Centre de documentation et de formation religieuse qui fournissait à nos collègues de la presse et des médias des dossiers sur tous les sujets qui pouvaient les intéresser.

Il devenait de plus en plus nécessaire pour Albert de se rapprocher de Genève et de quitter Paris. Ce fut difficile pour lui. Mais l’hebdomadaire Echo Illustré cherchait un nouveau rédacteur. Sa candidature fut rapidement acceptée. Il donna un style renouvelé et un titre nouveau à ce qui devint l’Echo Magazine. Ses éditoriaux trouvèrent tout de suite un public attentif. Albert avait la plume légère, le style vif, un regard volontiers critique mais toujours porté par un grand sens humain et un attachement profond à l’Eglise.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



C’est par l’écriture qu’Albert a vraiment réalisé l’unité de ses dons. Elle correspondait à son tempérament profond. Elle lui permit de rassembler sa vocation religieuse et sacerdotale, sa curiosité intellectuelle, son sens aigu de la justice et son envie de grand large.

Cependant, c’est dans sa chambre, le soir, qu’il trouvait véritablement son lieu. Il aimait bien travailler de nuit. Il avait toujours un livre, une revue, un journal sous les yeux et il en tirait des extraits avec zèle. Mais avant tout, il allumait sa fidèle compagne, sa pipe. Il était incapable, comme Simenon, de rédiger une seule ligne sans voir monter la fumée du tabac. Elle était un symbole d’inspiration.

Jean-Blaise Fellay

Articles en relation


Un nouveau chapitre s’ouvre

L’Echo Magazine est un vénérable média qui a fêté ses 90 ans en pleine pandémie. Hebdomadaire chrétien des familles, il revient chaque semaine auprès de vous.


Défendre les médias

«La mesure, la sincérité, la véracité s’imposent comme des règles imprescriptibles à l’information. Il faut rapporter les faits selon la vérité, en donner une image fidèle, conforme à la réalité profonde », soulignait l’éditorial de l’Echo Illustré en 1971, juste après la publication de l’instruction pastorale Communion et progrès.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



concours echo