Une question à la foi: Transgresser ou non?

Respecter ou désobéir a aux règles relatives à la Covid-19? Pour répondre, on prend parfois Jésus en exemple, ici et là. Lui aussi aurait désobéi aux lois par moments: qu’on pense à la scène des marchands du Temple, par exemple. Voir Jésus comme un adepte du slogan «il est interdit d’interdire» serait tout aussi faux que de le peindre en légaliste scrupuleux.

A relire Mt 5,17, on se souvient que Jésus n’est pas venu abolir la loi mais l’accomplir. Autrement dit, et il l’affirme deux versets plus loin, celui qui enseigne à enfreindre un seul des plus petits commandements de la loi est bien méprisable.

Mais en même temps, Jésus n’enseigne pas non plus à obéir aveuglément à la loi en la vidant de son sens. Autre verset de référence: en Mc 2,27, Jésus rappelle que la loi a été faite pour être au service de l’être humain, que ce dernier n’a donc pas à en être l’esclave. Empêcher de guérir quelqu’un parce que c’est un jour de congé serait absurde! C’est ce que Jésus entend démontrer à ses auditeurs à ce moment-là.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


Alors que faire? Donner du sens à la loi et à notre rapport à la loi, y compris s’il faut l’enfreindre. Un ami chanoine du Saint-Bernard me disait: «Quand tu veux enfreindre une loi, il y a trois préalables: savoir qu’elle existe, savoir pourquoi tu l’enfreins et savoir ce que tu risques». En temps de pandémie ajoutons: «Et savoir ce que tu fais risquer aux autres».

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



Vincent Lafargue

Articles en relation


Vaccination: Tous pour un?

L’Europe est le continent le plus vacciné contre la Covid et l’Afrique le moins. Comment expliquer cette inégalité vaccinale qui met en péril la lutte contre la pandémie?


COVID-19 en Suisse: Faim et solidarité

Un an après le début de la pandémie, la faim ne touche plus que les sanspapiers. A Genève, les paroissiens de Sainte-Clotilde offrent des repas à des étudiants, des permis B et des Suisses. Idem à Vevey: Partage Riviera, qui soutenait 200 familles avant la crise, en nourrit désormais 800.


Musique: du souffle et des voix

Privées de concerts et de répétitions depuis des mois, fanfares, harmonies et chorales espèrent une reprise prochaine. Pour la musique. Pour l’amitié aussi. Sans être bien certaines que tout le monde reviendra répéter.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



concours echo

 

 

voyage alpes home