Joseph Bonnemain, évêque de Coire

Le pape François a nommé Joseph Maria Bonnemain, 72 ans, actuel délégué de l’administrateur apostolique et official du diocèse de Coire, nouvel évêque de Coire. Le pape François a nommé Joseph Maria Bonnemain, 72 ans, actuel délégué de l’administrateur apostolique et official du diocèse de Coire, nouvel évêque de Coire.

Joseph Bonnemain naît à Barcelone le 26 juillet 1948 d’un père jurassien et d’une mère catalane. Il étudie la médecine à Zurich, puis la théologie à Rome où il obtient en 1980 un doctorat en droit canon.

En 1978 le cardinal Franz König, archevêque de Vienne, l’ordonne prêtre de la prélature de l’Opus Dei. Il est depuis 1989 official du diocèse de Coire et membre du Conseil épiscopal et depuis 2011 chargé des relations avec les corporations ecclésiastiques et les cantons du diocèse, avec le titre de vicaire épiscopal.

UN BÂTISSEUR DE PONTS

Bien qu’ayant fait carrière sous l’épiscopat de Mgr Wolfgang Haas, Joseph Bonnemain a pris ses distances par rapport à la ligne conservatrice du diocèse. Aujourd’hui, il apparaît comme un modéré et un «bâtisseur de ponts» apte à rassembler un diocèse divisé, qu’il connaît bien – il est aumônier à l’hôpital Limmattal de Schlieren (ZH) depuis quarante ans. En tant que secrétaire du Comité d’experts sur les agressions sexuelles en contexte ecclésial de la Conférence des évêques suisses (CES), il plaide pour une politique de tolérance zéro en matière d’abus sexuels et de pouvoir. Mgr Felix Gmür, président de la CES, voit dans cette nomination «un grand signe de paix et d’espoir pour le diocèse et toute l’Eglise en Suisse». Et en Joseph Bonnemain «une personne équilibrée aux idées claires qui sait comprendre et intégrer différentes opinions».

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



Articles en relation


Jésus, spécialiste en marketing

Créé en 1998, l’Institut brésilien de marketing catholique (IBMC) est un acteur discret mais incontournable de l’Eglise au Brésil. Son objectif? Lutter contre la perte de fidèles et réagir face au succès des prédicateurs pentecôtistes.


Une Eglise de baptisés

«Il faut traiter les fidèles non comme de simples participants aux célébrations religieuses, mais comme des consommateurs à part entière qu’il faut être en mesure de fidéliser», lance tout de go Antonio Kater Filho, fondateur de l’Institut brésilien de marketing catholique (IBMC), dont vous découvrirez les intuitions dans l'article suivant.


Jean-Paul 1er, une autre façon d’être pape

Un bref pontificat – 33 jours – n’aura pas empêché Albino Luciani, élu pape sous le nom de Jean Paul Ier en 1978, de marquer l’Eglise. Conjuguant simplicité et audace pastorale, il a adouci les traits de l’institution et ouvert la voie à François.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



festival itinerances