Un seul bouquet

De quoi pourrions-nous nous priver encore durant ce carême? Cette question, nous pouvons nous la poser en ce temps où les contraintes sanitaires se prolongent, continuant de ralentir notre vie communautaire.

Alors que nous aspirons à plus: plus de contacts, plus de gestes, plus de vie en somme, nous entrons dans le temps du moins, quarante jours où nous suivrons Jésus au désert pour nous alléger. «Un temps pour renouveler notre foi, notre espérance et notre charité», dit le pape François dans son message pour ce carême. C’est un itinéraire de conversion qui nous est proposé avec pour balises le jeûne, la prière et l’aumône: chemin de pauvreté, de dialogue avec Dieu et de gestes d’amour envers l’homme blessé, trois attitudes nouées en un seul bouquet.

Jeûner c’est renoncer, c’est faire «l’expérience d’une pauvreté consentie» pour nous tourner vers notre prochain, c’est «libérer notre existence de tout ce qui l’encombre, même de ce trop-plein d’informations, vraies ou fausses, et de produits de consommation» pou rmieux accueillir le Christ. Prier c’est tenir dans l’espérance, «dans le contexte d’inquiétude que nous vivons, où tout apparaît fragile et incertain», «croire que l’histoire n’est pas fermée sur nos erreurs, nos violences, nos injustices». Cela commence par «des mots d’encouragement qui réconfortent, qui fortifient, qui consolent, qui stimulent».

«Le peu, quand il est partagé avec amour, devient une réserve de vie et de bonheur.»Aimer c’est «se réjouir de voir grandir l’autre», poursuit François. Et donner sens à notre vie. «Vivre un carême de charité, c’est prendre soin de ceux qui se trouvent dans des conditions de souffrance, de solitude et d’angoisse à cause de la pandémie de Covid- 19» et «considérer celui qui est dans le manque comme un membre de notre propre famille, comme un ami, comme un frère». Sachant que «le peu, quand il est partagé avec amour, ne s’épuise jamais mais devient une réserve de vie et de bonheur».

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


Le peu est plus. Si nous le partageons. Alors, plutôt que de nous priver encore, élaguer et, avec le peu qui nous reste, nous ouvrir au bonheur d’être et de donner. Et nous livrer, conseille le dominicain Thierry-Marie Coureau, «à la puissance de libération de Dieu». Car le salut ne se gagne pas à force de pénitences, il est d’abord accueil de Dieu dans toutes les dimensions de nos existences, des plus obscures aux plus lumineuses. C’est là le lieu du combat. A reprendre sans cesse.

Ainsi, il nous faut nous mettre en route, traverser nos déserts avec la force de la foi et sortir dans la lumière de la résurrection. Elle éclaire, dit François, tout notre itinéraire, «inspire les sentiments, les attitudes ainsi que les choix de ceux qui veulent suivre le Christ». Invités à marcher dans la lumière, faisons de ce carême un temps de fraternité, incarnons «une foi sincère, une vivante espérance et une charité active». Lumineux chemin de carême à chacune et chacun!

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



Articles en relation


Campagne de Carême 2021

Le quotidien des habitants de la commune colombienne d’El Tambo est marqué par la violence et la pauvreté. Action de Carême et Pain pour le prochain leur consacrent leur campagne oecuménique 2021.


Une question à la foi: Se priver de chocolat en carême?

Vous avez prévu de vous priver de chocolat durant 40 jours parce que c’est bon, c’est tellement bon, c’est vraiment trop bon? Pardon de vous le dire, mais vous n’avez pas tout à fait compris le sens du jeûne de carême.


Le jeûne de carême

Qui voudrait, comme le Christ au désert, jeûner quarante jours durant doit prendre des précautions. S’abstenir de toute nourriture est possible, mais pas idéal. Mieux vaut chercher un équilibre.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



festival itinerances