BD: Raven

La Caraïbe au 17e siècle. L’âge d’or de la piraterie occidentale. Némésis (Dargaud, 56 pages), premier volet de Raven, démarre forcément par un abordage sanguinaire. Sus au galion espagnol!

C’est bien entendu le début d’une aventure tropicale où l’or et la liberté sont parfumés au rhum et aux brises marines. Raven, un pirate solitaire, redoutable et, dit-on, sous le coup d’une malédiction, prend le parti de ravir un trésor qui devrait se retrouver dans les poches de l’affreux gouverneur de l’île de Tortuga.

A lui une carte menant au butin, à lui les péripéties, à lui le courage et les rencontres, qu’il s’agisse de la dangereuse Lady Darksee ou d’une tribu cannibale... Et au lecteur le plaisir de retrouver Matthieu Lauffray en grande forme! Ce dessinateur parisien nous a déjà gâtés avec Long John Silver. Il est désormais seul au gouvernail de cette trilogie. Il signe une histoire haute en couleur, sans réelle originalité mais sacrément prenante. Avec des trognes de loups de mer, des cadrages dynamiques, un trait vivant et chaleureux. Hissez haut le pavillon noir de Jolly Roger! Embarquement immédiat!.

Articles en relation


Tanguy et Laverdure en Suisse

Second et dernier épisode d’un diptyque helvétique de Tanguy et Laverdure, Le pilote qui en savait trop clôture magnifiquement une histoire que n’aurait pas reniée le grand Alfred Hitchcock.


BD: Cosey prend congé de Jonathan

Avec La piste de Yéshé, Cosey met le point final à Jonathan, sa série emblématique. En quarante-six ans et dix-sept albums, le dessinateur vaudois a instillé dans le neuvième art une exigence graphique et une quête personnelle aiguillonnées par l’amour du Tibet. Entretien conclusif sur les cimes de la BD.


Le coeur de Cosey

A quoi reconnaît-on la valeur d’un engagement, plus encore d’un amour? A la fidélité dans la durée. C’est le cas de Cosey, gloire discrète et attachante de la BD. Depuis plus de quatre décennies, la passion du dessinateur vaudois pour le Tibet n’a pas varié d’un iota. Elle a commencé en 1975 avec les premiers pas de Jonathan. Elle s’achève aujourd’hui avec la dix-septième aventure – avant tout intérieure – de son héros qui n’a pas grand-chose d’héroïque, mais tout d’un de ces pèlerins du 20e siècle: un Européen idéaliste de l’après-1968, un Occidental éternellement jeune qui doute et qui cherche, en quête de sa propre voie spirituelle.

Téléchargez gratuitement
l'Echo de cette semaine!

Cette semaine, l'Echo Magazine vous
est offert au format PDF en inscrivant
votre adresse email ci-dessous.


NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter de l'Echo et recevez
nos contenus et promotions en exclusivité!



promotion echo

 

oui aux medias