Au coeur de la messe chrismale Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Religion
  • Bénédiction du saint chrême, huile qui symbolise la communication de l’Esprit Saint aux fidèles. Bénédiction du saint chrême, huile qui symbolise la communication de l’Esprit Saint aux fidèles.

    Elles sont utilisées pour oindre les baptisés, les confirmés et les malades: chaque année, les huiles saintes sont bénies par l’évêque au cours d’une célébration rassemblant agents pastoraux, diacres et prêtres du diocèse. C’est la basilique de Neuchâtel qui les a accueillis le 4 avril.

    «Quand je vous regarde, je me dis: combien de personnes ont eu l’occasion de percevoir la présence du Christ et de recevoir la consolation du Saint-Esprit grâce à vous? Je vous en remercie vivement. C’est le plus grand cadeau!» Ces mots de Mgr Charles Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, résonnent dans l’église bondée Notre-Dame de l’Assomption à Neuchâtel. En ce 4 avril, la messe chrismale réunit une centaine de prêtres et une dizaine de diacres en aube blanche qui se tiennent à l’avant de la nef, suivis de plus de 120 agents pastoraux et religieux. Une célébration solennelle où se côtoient le français, l’allemand et l’italien et où la liturgie est soignée: processions, orgue et chants en latin et en français la ponctuent.

    En communion

    Quelques touches d’humour, de la part de l’évêque notamment, se glissent dans cette célébration d’une heure bien orchestrée: «Pendant que je cherche le passage que je vais commenter, je vais meubler», plaisante Mgr Charles Morerod. L’assemblée rit tandis qu’il retrouve la prière de bénédiction du saint chrême qu’il commentera dans l’homélie. Car le cœur de la messe chrismale – du grec khrísma, qui veut dire huile ou onction –, célébrée pendant la Semaine sainte dans le monde entier, c’est bien la bénédiction de trois huiles saintes: l’huile des catéchumènes, l’huile des malades et le saint chrême. Celui-ci est utilisé dans les sacrements du baptême et de la confirmation et lors de l’ordination des prêtres. «Nous sommes en communion avec les futurs baptisés, les futurs confirmés et les malades», rappelle Romuald Babey, représentant de l’évêque dans la région diocésaine de Neuchâtel depuis 2021. Lentement, les huiles sont portées dans des récipients métalliques jusqu’à l’autel, où elles sont bénies à tour de rôle par Mgr Alain de Raemy, évêque auxiliaire de Lausanne, Genève et Fribourg, Mgr Pierre Farine, ancien évêque auxiliaire, et Mgr Charles Morerod. Plus tard, elles seront amenées par les délégués diocésains dans leurs régions respectives où elles seront utilisées durant toute l’année. Le saint chrême symbolise la communication de l’Esprit Saint et de ses dons aux âmes des fidèles.

    Autre moment important de cette messe: les assistants pastoraux, les prêtres et les diacres renouvellent leurs voeux et leur engagement. «Voulez-vous avec moi garder fidèlement le trésor de la foi selon l’Evangile, le traduire en paroles et en actes, en particulier dans le service du prochain à la suite du Christ serviteur?», demande Mgr Morerod aux sept diacres présents. «Oui, je le veux», répondent-ils d’une seule voix. «C’était l’occasion de redire mon oui au Seigneur pour l’appel qu’il m’a adressé il y a vingt ans. C’est aussi la joie de se retrouver autour de l’évêque avec toutes les personnes engagées en Eglise», témoigne Bertrand Georges, diacre dans le décanat de Fribourg, après la messe.

    34B EM15

    Chaque jour

    Pour Manuela Huguonnet, agente pastorale au centre fédéral pour requérants d’asile de Boudry, c’est un peu différent: «Aujourd’hui c’est la fête et c’est beau de rencontrer les collègues. Mais le renouvellement de mon engagement se fait pour moi tous les jours, chaque fois que je me prépare à me rendre sur mon lieu de travail». Celle qui est aussi active dans la pastorale de rue est particulièrement émue cette année: une icône représentant la Vierge de tendresse qu’elle a fait écrire, destinée à la chapelle du centre fédéral de Boudry, a été bénie durant la célébration. «Je suis venue avec dans le cœur toutes les personnes que j’accompagne à l’aumônerie», confie la Neuchâteloise.

    La messe chrismale, qui se déroule successivement dans les différentes régions diocésaines, a eu lieu pour la dernière fois à Neuchâtel en 2016. «Une de nos particularités est notre dimension œcuménique, dans nos aumôneries notamment, explique Romuald Babey, diacre depuis dix ans. Yves Bourquin, président du Conseil synodal de l’Eglise réformée évangélique du canton de Neuchâtel, était présent parmi nous.» Et de conclure: «Cette célébration fait l’unité du diocèse».

    35A EM15

    Articles en relation


    Eglises en quête de visibilité

    Alors que la contribution ecclésiastique est laissée au bon vouloir des contribuables, seuls 25% des Neuchâtelois inscrits comme réformés, catholiques romains ou catholiques-chrétiens s’en acquittent. Pour y remédier, les Eglises veulent faire connaître leur action.


    Rétro NE: Cressier défiguré

    Le village de Cressier est ravagé par de violents orages le 22 juin. Les dégâts sont très importants. On ne déplore heureusement aucune victime. Le dérèglement climatique est-il en cause?


    Jura et Neuchâtel: sur les traces des vouivres

    La tour de Milandre, aux confins du Jura, abrite une dragonne éplorée. A l’autre bout de l’arc jurassien, une vouivre terrorise Saint-Sulpice! Pour le premier volet de sa série sur les légendes suisses, l’Echo visite le Jura et Neuchâtel avec l’écrivain Pascal Lovis.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    L’adieu au rêve

    16-07-2024

    L’adieu au rêve

    Un jeune amateur de sport à la fin des années 1990 en Valais pouvait tout imaginer. Un feu d’artifice au-dessus de Valère et de Tourbillon plus imposant que celui du...

    Les oubliés des Jeux

    16-07-2024

    Les oubliés des Jeux

    Les perturbations politiques l’ont fait un peu oublier, mais Paris accueille dans quelques jours les Jeux olympiques d’été. Apparemment peu enthousiaste, la population redoute le chaos, quand d’aucuns parlent déjà...

    Dans nos campagnes (3/7): Le damasson, pépite à transformer

    16-07-2024

    Dans nos campagnes (3/7): Le damasson, pépite à transformer

    Le Valais a l’abricotine et Zoug le kirsch; le Jura a la damassine. Protégée par une AOP, cette eau-de-vie montre que le produit transformé compte parfois plus que le fruit...

    Maison de quartier aux Grottes

    16-07-2024

    Maison de quartier aux Grottes

    Depuis 28 ans, l’équipe de l’association de quartier Pré en bulle, à Genève, déploie toute sa créativité pour renforcer les liens sociaux et amener les habitants à se rencontrer. Des...

    150 d’impressionnisme: Louise Breslau

    16-07-2024

    150 d’impressionnisme: Louise Breslau

    Ayant grandi à Zurich avant de faire carrière à Paris, Louise Catherine Breslau (1856-1927) peut être considérée comme l’artiste impressionniste suisse la plus fameuse. Au MCBA de Lausanne, on admire...

    Saint-Loup soigne sa mue

    16-07-2024

    Saint-Loup soigne sa mue

    Santé et spiritualité ont fait la réputation du plateau situé sur les hauts de Pompaples. Pour ne pas la perdre, la communauté religieuse qui s’y est installée en 1852 doit...

    Synode: déceptions à prévoir

    16-07-2024

    Synode: déceptions à prévoir

    La dernière étape du chemin synodal lancé par François ne répondra pas aux attentes de certains milieux. L’Instrumentum laboris qui servira de base de travail aux discussions de cet automne...

    TV: Quand le sport fait mal

    16-07-2024

    TV: Quand le sport fait mal

    Abus physiques, psychologiques, émotionnels et sexuels: les jeunes sportifs d’élite sont au cœur d’une véritable «course à l’armement sportif» et d’une course aux médailles. Enquête accablante et mise en lumière...

    L'animal du mois: Le sanglier

    17-07-2024

    L'animal du mois: Le sanglier

    Histoire Le sanglier. L’automne touche à sa fin, les arbres sont à présents dénudés, prêts à revêtir leur manteau d’hiver. Installé face à ce vaste horizon, je me laisse soudain surprendre...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés