Quand Dieu se manifeste Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Religion

  • L’Epiphanie est la manifestation de Dieu à l’ensemble de la Création. Les mages en sont le symbole. Ils nous invitent à nous tourner vers du neuf, à regarder vers en haut et à conserver un esprit d’enfance.

    Epiphanie: ce mot signifie apparaître, paraître sur, manifester. Dans le délicieux récit de l’adoration des mages, l’évangéliste Matthieu annonce déjà la visée universelle du ministère de l’enfant de la crèche. L’Epiphanie est la manifestation divine aux nations du monde. Ces nations sont représentées par trois personnages hauts en couleurs: trois provenances géographiques, trois âges, trois couleurs de peau.

    L’Epiphanie est la manifestation d’un roi, d’un messie: «La domination reposera sur son épaule; on l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix» (Isaïe 9, 6). A la crèche, dans l’identité native de Jésus, se dessine déjà un formidable projet de paix, de réconciliation et de justice pour tous les peuples. Une universalité riche de promesses pour notre monde partagé, divisé, dévasté: un monde de paix où la justice demeurera et où (symboliquement) «le loup habitera avec l’agneau, et la panthère se couchera avec le chevreau; le veau, le lionceau et le bétail qu’on engraisse seront ensemble, et un petit enfant les conduira» (Isaïe 11, 6).

    Il y a là en germe une forme de pacification mondiale, une utopie à même de faire pièce à un autre universalisme actuellement dominant: le système économique mondialisé qui régit tant de choses et dont les méfaits sur les humains et la Création apparaissent de plus en plus néfastes, destructeurs et mortifères. Un germe. A la fois peu de chose et infiniment beaucoup s’il est multiplié! Comment faire, me direz vous?

    Les mages ouvrent des pistes

    Notre récit nous montre plusieurs pistes bien intéressantes. Regardons cela: les mages sont des êtres en quête, en recherche, en mouvement vers du sens, vers du neuf. Sommes-nous nous aussi en quête, en mouvement vers d’autres manières de penser et de vivre? Les mages regardent le ciel. Regardons-nous vers le haut, vers Dieu? Ils accrochent leur vie à une étoile. Accrochons-nous nos vies à un idéal ou restons-nous désespérément arrimés aux choses, aux objets? Les mages arrivés à Bethléem se prosternent devant un enfant. Savons-nous garder notre esprit d’enfance et d’émerveillement?

    Ils lui font des cadeaux. De l’or: sommes-nous généreux en faveur des plus pauvres? De l’encens: sommes-nous des femmes et des hommes de prière? De la myrrhe, onguent symbole d’espérance et de résurrection. Sommes-nous dans cette dynamique de vie au travers des morts que nous traversons? Et puis, ils écoutent leurs songes: prenons-nous le temps de rêver? Et ils repartent par un autre chemin…

    Emprunter d’autres voies

    L’année qui a pris fin voici quelques jours n’a pas été facile: elle nous a réservé plus de bas que de hauts. Au passage à l’an neuf, nous avons peut-être pris de bonnes résolutions. Comme pour les mages, avec les mages et par la grâce de Dieu, l’année qui commence nous donne l’occasion de partir par d’autres chemins, de briser des cercles vicieux, de changer dans nos vies ce qui convient pour qu’elles ressemblent toujours plus à la vocation de paix et d’amour que Dieu nous a adressée! Nous en avons besoin, le monde en a besoin, la Création en a besoin!

    Virgile Rochat, pasteur

    Articles en relation


    La Parole se modernise

    Les chrétiens sont plus présents que jamais sur les réseaux sociaux où une professionnalisation de l’évangélisation est observée. En Suisse romande, des pasteurs, des religieux et des laïcs cherchent à atteindre un public éloigné des institutions et proposent aussi des contenus à même d’enrichir et de renforcer la foi des croyants.


    L’Evangile au prisme de l’actualité

    Dans son dernier ouvrage, La blessure et la grâce, Gabriel Ringlet revisite l’Evangile en compagnie de ses poètes, écrivains et traducteurs préférés pour en réveiller la nouveauté. Un voyage sur les traces du «Tendre de l’Evangile», du «rabbi-poète de Nazareth» qui résonne avec les blessures de l’actualité.


    Témoigner avec conviction

    Difficile d’espérer dans la noirceur de l’actualité. Il nous faut pourtant, sûrs de ce que nous croyons, témoigner avec conviction. Et pour cela, mettre à jour notre foi. Avec l’aide de l’Esprit.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    L’adieu au rêve

    16-07-2024

    L’adieu au rêve

    Un jeune amateur de sport à la fin des années 1990 en Valais pouvait tout imaginer. Un feu d’artifice au-dessus de Valère et de Tourbillon plus imposant que celui du...

    Les oubliés des Jeux

    16-07-2024

    Les oubliés des Jeux

    Les perturbations politiques l’ont fait un peu oublier, mais Paris accueille dans quelques jours les Jeux olympiques d’été. Apparemment peu enthousiaste, la population redoute le chaos, quand d’aucuns parlent déjà...

    Dans nos campagnes (3/7): Le damasson, pépite à transformer

    16-07-2024

    Dans nos campagnes (3/7): Le damasson, pépite à transformer

    Le Valais a l’abricotine et Zoug le kirsch; le Jura a la damassine. Protégée par une AOP, cette eau-de-vie montre que le produit transformé compte parfois plus que le fruit...

    Maison de quartier aux Grottes

    16-07-2024

    Maison de quartier aux Grottes

    Depuis 28 ans, l’équipe de l’association de quartier Pré en bulle, à Genève, déploie toute sa créativité pour renforcer les liens sociaux et amener les habitants à se rencontrer. Des...

    150 d’impressionnisme: Louise Breslau

    16-07-2024

    150 d’impressionnisme: Louise Breslau

    Ayant grandi à Zurich avant de faire carrière à Paris, Louise Catherine Breslau (1856-1927) peut être considérée comme l’artiste impressionniste suisse la plus fameuse. Au MCBA de Lausanne, on admire...

    Saint-Loup soigne sa mue

    16-07-2024

    Saint-Loup soigne sa mue

    Santé et spiritualité ont fait la réputation du plateau situé sur les hauts de Pompaples. Pour ne pas la perdre, la communauté religieuse qui s’y est installée en 1852 doit...

    Synode: déceptions à prévoir

    16-07-2024

    Synode: déceptions à prévoir

    La dernière étape du chemin synodal lancé par François ne répondra pas aux attentes de certains milieux. L’Instrumentum laboris qui servira de base de travail aux discussions de cet automne...

    TV: Quand le sport fait mal

    16-07-2024

    TV: Quand le sport fait mal

    Abus physiques, psychologiques, émotionnels et sexuels: les jeunes sportifs d’élite sont au cœur d’une véritable «course à l’armement sportif» et d’une course aux médailles. Enquête accablante et mise en lumière...

    L'animal du mois: Le sanglier

    17-07-2024

    L'animal du mois: Le sanglier

    Histoire Le sanglier. L’automne touche à sa fin, les arbres sont à présents dénudés, prêts à revêtir leur manteau d’hiver. Installé face à ce vaste horizon, je me laisse soudain surprendre...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés