L’humain au sommet Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Sa voix, quelques grandes inspirations qui suspendent le temps et son visage incliné sur ses fiches trahissent son émotion, comme ce mouvement de paupière qui semble chercher du courage. Les images sont saisissantes, ce qui est rare pour une conférence de presse d’un conseiller fédéral: l’annonce du départ de Simonetta Sommaruga n’a ressemblé à aucune autre.

    Nous nous doutons bien que les membres du gouvernement sont humains tout comme nous. Nous l’oublions cependant, la fonction effaçant la personne. Que connaissons-nous d’eux si ce n’est la voix calme et posée, les réactions maîtrisées et le maintien droit dans une tenue irréprochable qu’ils nous donnent à voir? Les élans enthousiastes d’Adolf Ogi sont aussi peu fréquents que les fous-rires de Hans-Rudolf Merz – dont on se souvient aussi de l’arrêt cardiaque, douloureux rappel d’humanité, comme on se souvient, moins graves, des larmes de fatigue et d’émotion mêlées de Doris Leuthard lors de l’inauguration du tunnel du Gothard. Ueli Maurer a d’ailleurs dit se réjouir de retrouver un peu sa personnalité. Et, sans doute, comme d’autres démissionnaires avant lui et bien des retraités, se réjouit-il aussi de passer plus de temps avec ses proches.

    L’annonce du départ de Simonetta Sommaruga n’a ressemblé à aucune autre.

    Mais le départ, un mois plus tard, de Simonetta Sommaruga est d’une autre espèce. Sa décision est aussi «abrupte» et «inattendue» que l’AVC qui a frappé son mari, et qui l’a conduite à s’interroger sur davantage que la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale: sur ses priorités. Ce choix «force le respect», a-t-on pu lire. C’est vrai. Non parce qu’il sacrifie une carrière, mais parce qu’il découle d’une réflexion essentielle, certes forcée par les événements: est-ce vraiment ça la vie?

    Il faut du courage pour agir en conséquence lorsque la réponse est négative. Simonetta Sommaruga en a eu. Et son adresse aux médias était plus que la simple annonce de sa démission. En rappelant implicitement qu’il est une réalité qui surpasse tout et qui se trouve dans la relation à l’autre, elle nous a tendu un miroir. Pour que nous, qui sommes humains tout comme les conseillers fédéraux, nous osions aussi nous demander, parfois, pris dans nos tourbillons, si c’est vraiment ça la vie.

    Articles en relation


    Leur vie a déjà changé

    L’UDC Albert Rösti et la socialiste Elisabeth Baume-Schneider succéderont à Ueli Maurer et Simonetta Sommaruga au Conseil fédéral. S’ils n’entreront en fonction que le 1er janvier, leur existence a été chamboulée aussitôt leur élection annoncée par le président de l’Assemblée fédérale le 7 décembre.


    Ignazio Cassis: un an pour convaincre

    Ignazio Cassis présidera bien le Conseil fédéral en 2022: il a été élu le 8 décembre avec 156 voix. Un score loin d’être bon, mais pas catastrophique non plus: la socialiste genevoise Micheline Calmy-Rey n’en avait récolté que 106 il y a onze ans.


    Mario Draghi: un super réformateur

    Alors que le pass sanitaire s’étend en Italie à tous les lieux de travail dès le 15 octobre, la péninsule transalpine présente de plus en plus le visage du renouveau: celui de Mario Draghi, président du Conseil des ministres depuis février. Auréolé d’une mirifique réputation d’économiste, «le sauveur de l’euro» en 2012 se positionne comme la figure de proue européenne de l’après-Angela Merkel. «Mario Draghi est le garant de l’euro», a d’ailleurs déclaré la Mutti lors de sa dernière visite officielle à Rome.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Le génie de Hugo

    24-01-2023

    Le génie de Hugo

    «Le ciel est gris et la pluie tombe,/Et les gouttes s’écrasent sur les toits./Le vent soue fort et les branches ploient.» La météo est une préoccupation réelle, on a pu...

    Ces livres qui méritent une escorte policière

    24-01-2023

    Ces livres qui méritent une escorte policière

    A la fois supports de lecture et œuvres d’art, pièces de musée et sources de connaissance, les premiers imprimés constituent un réel trésor pour les bibliothèques. Celle de Fribourg, qui...

    Une vie entre un Airbus et l’abbatiale

    24-01-2023

    Une vie entre un Airbus et l’abbatiale

    Aller de Genève à Nice, revenir, repartir pour Paris, rentrer et célébrer un culte à Payerne: cela arrive certains jeudis à Jean-Patrice Cornaz. Commandant de bord chez EasyJet, ce pasteur...

    Ils ont choisi de vivre au Camping

    24-01-2023

    Ils ont choisi de vivre au Camping

    Certains Romands ont choisi de troquer leur appartement contre un mobil-home. C’est le cas de la Vaudoise Vérène Bernet, qui vit depuis treize ans au camping Sedunum, dans les environs...

    Les expos du moment

    24-01-2023

    Les expos du moment

    2023 démarre sans plus d’arrière-pensées sanitaires. Adieu la pandémie: les programmations des musées sont d’ores et déjà établies! Tour d’horizon des propositions artistiques en Suisse et en Europe durant la...

    Semaine de l’Unité

    24-01-2023

    Semaine de l’Unité

    Si la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, du 18 au 25 janvier, favorise les célébrations communes de la Parole, sera-t-il vraiment possible d’atteindre un jour l’unité? Réponses de...

    A la mode Germanier

    24-01-2023

    A la mode Germanier

    La nouvelle émission Helvetica, présentée en alternance par Philippe Revaz et Elisabeth Logean, veut aller à la rencontre de l’humain et des personnalités suisses dont on parle. Pour sa première...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!





    Echo Magazine © Tous droits réservés