ecovoiturage-upper

news menu left
top news photography La foi, bouclier de l'Europe, vraiment?

Politologue français, professeur à l’Institut universitaire européen de Florence, Olivier Roy est connu pour ses analyses sur l’islam. Il n’est pas insensible au fait religieux qu’il éclaire dans son dernier livre en s’interrogeant sur ce qu’il reste d’identité chrétienne en Europe. Entretien dans son bureau avec vue sur les collines toscanes. Pour en savoir plus...
Articles 2019 - A la deux
Mercredi, 22 Mai 2019 00:00

Brad Pitt

Je n'ai jamais pu me faire à mon statut d'icône

 

 

Brad Pitt est de retour dans un film ambitieux de science-fiction signé James Gray. A 55 ans, l’acteur américain, plus serein, semble en avoir fini avec son addiction à l’alcool, mais il peine toujours à accepter sa célébrité.

2019-21-27A

«Sur leur lit de mort, les gens ne parlent pas de ce qu’ils ont gagné dans la vie. Ils parlent de ceux qu’ils aiment et aussi de leurs regrets. Je dis cela en tant qu’homme qui a laissé le travail s’emparer de lui.» Cet homme s’appelle Brad Pitt. Il ajoute qu’il n’a pas suffisamment écouté ses enfants: «Quand je suis pris dans la spirale d’Hollywood, je ne suis pas réceptif. Je veux vraiment changer cela».

Violente dispute

Ces propos, la star les a tenus en mai 2017 dans une longue confession accordée à l’édition américaine du magazine GQ. Il s’y est également épanché sur sa séparation d’avec Angelina Jolie et l’alcoolisme qui le minait. «Je ne me rappelle pas un jour où, depuis ma sortie du lycée, je n’ai pas picolé ou fumé un joint ou autre chose. Lorsque j’ai fondé une famille, j’ai tout arrêté sauf l’alcool.»
En 2017, l’acteur affirmait que son addiction était derrière lui, qu’il avait remplacé le vin, pour lequel il avait un penchant prononcé, par du jus de canneberge et que son appareil urinaire était désormais le plus «clean» de Los Angeles. Dont acte. Mais c’est un peu moins d’un an auparavant que sa vie avait basculé, ses démons, alcool et marijuana, l’ayant poussé à un comportement qui avait définitivement sonné le glas du couple «Brangelina».
Quelques jours plus tard, le 15 septembre 2016, Angelina Jolie demandait le divorce après douze ans de vie commune et deux ans de mariage. Que s’était-il donc passé? Apparemment, une violente dispute entre Brad Pitt et Maddox, l’aîné de leurs six enfants. Lors d’un vol en jet privé, l’adolescent aurait tenté de s’interposer entre ses parents adoptifs qu’opposait un sérieux différend. L’affaire a fait grand bruit et même le FBI s’en est mêlé.
Par la suite, l’ancien couple mythique fut déchiré par une bataille juridique d’environ trois ans, l’actrice réclamant la garde exclusive de leurs trois enfants adoptés respectivement au Cambodge, en Namibie et au Vietnam et de leurs trois enfants biologiques. Selon la chaîne CNN, le divorce aurait enfin été prononcé il y a peu.

Statut difficile

Depuis son accession au vedettariat, celui qui s’est vu attribuer à deux reprises le titre d’«homme le plus sexy du monde» par le magazine People a plus souvent trouvé place dans les pages des rumeurs, faits divers, paillettes et compagnie que dans les pa­ges cinéma des journaux et magazines. Avant sa rencontre avec Angelina Jolie en 2005 sur le tournage de la comédie romantique Mr et Mrs Smith, c’était le couple qu’il formait avec Jennifer Aniston qui défrayait la chronique. Maintenant, d’aucuns prêtent à Brad Pitt une liaison avec Julia Roberts, d’autres avec Charlize Theron.
«Je n’ai jamais pu me faire à mon statut d’icône», affirme l’acteur qui, plus jeune, ambitionnait d’explorer une tout autre voie que celle du septième art: il voulait devenir rédacteur dans la pub. Il entreprit d’ailleurs, sans les terminer, des études en journalisme et publicité à l’université. Précédemment, il avait manifesté un grand intérêt pour l’architecture et le design. Le goût de l’architecture ne l’a d’ailleurs pas quitté. C’est lui qui l’a poussé à acquérir en 2009, avec Angelina Jolie, le domaine du château de Miraval, une demeure classée située dans le Var, en France. Il voue aussi une grande passion à l’art contemporain, dont il est un collectionneur averti.

Un perfectionniste

Ajoutez à cela l’aviation – il pilote –, mais surtout les motos. «Quand Valentino Rossi est arrivé, vers 2001, je suis devenu fou de la compétition motocycliste. Je pense n’avoir manqué aucune course depuis», dit-il.
Ce qui caractérise également Brad Pitt, c’est son perfectionnisme dans la préparation de ses interprétations. Deux exemples. Pour incarner Achille dans Troie de Wolfgang Petersen, il suivit une préparation physique intense et s’entraîna pendant des mois au maniement de l’épée. Et quand Quentin Tarantino l’appela pour jouer le rôle du lieutenant Aldo Raine dans Inglourious Basterds, il travailla sans relâche pour acquérir l’accent si particulier du Tennessee.
La petite histoire veut que ce soit sur l’insistance d’un ami d’enfance que Brad Pitt ait quitté le Missouri de sa jeunesse pour aller tenter sa chance comme comédien à Los Angeles. Pour financer ses cours d’art dramati­que, il a exercé plusieurs petits boulots dont le plus singulier est certainement chauffeur de strip-teaseuses.

Les allées du vedettariat

C’est en 1991, alors qu’il a 28 ans, que son interprétation d’un auto-stoppeur au regard ravageur dans Thelma et Louise lui permet d’accomplir ses premiers pas dans les allées du vedettariat. Bientôt, après avoir tenu un des rôles principaux dans Et au milieu coule une rivière de Robert Redford, son père spirituel aux yeux de certains, il les arpentera sans relâche, devenant un des acteurs les mieux payés de la planète.
Aujourd’hui, Brad Pitt revient avec un film de science-fiction très attendu, Ad Astra, de James Gray, dont la distribution peut s’enorgueillir de la présence d’acteurs du calibre de Donald Sutherland ou Tommy Lee Jones. Une étrange histoire qui nous entraîne aux confins du système solaire.

Philippe Lambert

L’espace et ses secrets

Que nous conte Ad Astra, le nouveau film de James Gray à qui l’on doit notamment Little Odessa, La nuit nous appartient ou The Immigrant? L’odyssée spatiale de Roy McBride (Brad Pitt), ingénieur autiste et astronaute, parti à la recherche de son père (Tommy Lee Jones) disparu dans l’espace vingt ans auparavant alors qu’il voulait se rendre sur Neptune. Au cours de son voyage, Roy McBride va découvrir des secrets qui remettent en question l’existence humaine...

 

La Pelouse

 la pelouse

Cette semaine

2019-24-sommaire 

 

archives-2019

 

 unpluspourtous




Echo Magazine © Tous droits réservés. Route de Meyrin 12. CH-1202 Genève. Tél +41 22 593 03 03. Fax +41 22 593 03 19 redaction@echomagazine.ch