news menu left
top news photography Promettre la chasteté, et après?

«C’était facile au séminaire: on se lançait des vannes, on plaisantait sur le sujet. Mais on était portés par une ambiance de camaraderie. Ensuite, on se retrouve seul dans le ministère! La sexualité, c’est toute une vie. On ne peut pas dire à 22 ans: ‘Ça y est, je suis chaste’. Il faut un processus d’accompagnement», estime Maxime Morand, qui a quitté le sacerdoce après cinq ans pour se marier, en 1986. Il a travaillé par la suite dans les ressources humaines et regrette que l’Eglise n’ait pas, comme toute grande entreprise, une instance de régulation externe. Pour en savoir plus...
Articles 2014 - A la Une
Vendredi, 11 Juillet 2014 00:00

 

 

Médias catholiques

Bernard Litzler à la tête de Cath-info

Cath-Info, centre des médias catholiques en Suisse romande, vient de naître. Il conjugue presse, radio-TV et internet. A sa tête, Bernard Litzler, actuel directeur du CCRT et ancien rédacteur en chef de l’Echo Magazine.

2014-28-32AL’association Cath-Info, qui regroupe les médias catholiques de Suisse romande cofinancés par Action de Carême et la Conférence centrale catholique romaine (groupe faîtier des corporations ecclésiastiques cantonales), a vu le jour le 30 juin à Lausanne. Elle entend renforcer et développer les produits et les services offerts par les trois entités membres.
Un comité provisoire chargé de la mise en place de la nouvelle structure a été désigné. Il comprend Mgr Alain de Raemy, représentant de la Conférence des ordinaires romands (COR), Daniel Brun, représentant de la Fédération romande catholique-romaine, Philippe Berther, Jean-Claude Boillat, Jean-François Journot, André Kolly et Gérard Tschopp.

Pourquoi cette nouvelle structure?

Bernard Litzler: – La volonté de regrouper les médias catholiques cofinancés par Action de Carême et la Conférence centrale catholique romaine – l’Agence de presse internationale catholique (Apic), le Centre catholique de radio et télévision (CCRT) et l’association Catholink, éditrice du site cath.ch – a conduit à créer une rédaction par région linguistique. En Suisse romande a été fondée l’association Cath-Info. Elle a été portée sur les fonts baptismaux par la coopérative Agence de presse internationale catholique (Apic-Kipa) et les deux associations Catholink (site cath.ch) et CCRT-Editorial (Emissions religieuses radio-TV, assumées avec le service protestant Mediaspro).

Qu’est-ce qui va changer concrètement?

– La rédaction sera installée à Lausanne, au siège du CCRT-Editorial. Les journalistes de l’Apic et le web-éditeur de cath.ch viendront donc y travailler. Les Emissions religieuses, elles, resteront opérationnelles sur les sites de la Sallaz (Lausanne) et Genève.
Les collaborateurs changeront d’employeur au 1er janvier 2015, date d’entrée en fonction de la rédaction de Cath-Info.
Entre la mission de communication (assumée notamment par le site cath.ch), l’annonce de l’Evangile (messes radio et télévisées) et l’information religieuse (fil d’informations, émissions religieuses radio et TV), la Suisse romande disposera d’un dispositif rédactionnel unique en Suisse. En outre, nous travaillerons activement avec les attachés de presse des diocèses et des Eglises cantonales.

Quels produits allez-vous proposer?

– Le projet éditorial est en train de se constituer selon deux axes importants centrés sur la communication Web: la dynamisation du site cath.ch et le lancement d’un site RTSreligion qui regroupera les productions des Emissions religieuses.
Le site cath.ch proposera davantage de productions propres. L’apport des journalistes radio-TV à cette rédaction romande va permettre d’enrichir ses contenus rédactionnels. Quant aux clients de l’Agence Apic, il leur sera proposé un abonnement au fil de nouvelles de Cath-Info sous l’angle de productions professionnelles destinées à des professionnels de l’information religieuse sur le modèle du bulletin actuel.

Qui financera Cath-Info?

– Les financements seront variés: Conférence centrale catholique romaine et Action de Carême, quête du Dimanche des médias, abonnements au bulletin d’informations, participation de la RTS, dons financiers et legs. Le soutien de l’association CCRT-Solidaire est également prévu.

Qui est membre de l’association?

– Les statuts adoptés le 30 juin prévoient trois catégories de membres: les membres de droit (COR, diocèses, vicariats épiscopaux, Fédération romande catholique romaine et corporations ecclésiastiques cantonales), les autres entités catholiques romaines (congrégations, associations, paroisses) et les membres individuels (personnes physiques).

Qu’en sera-t-il de l’indépendance journalistique?

– Les statuts de Cath-Info sont en phase avec le statut cadre élaboré par la Conférence des évêques suisses. L’indépendance des journalistes est assurée. L’Eglise catholique peut compter sur des professionnels aguerris: elle a donc un réel intérêt à soutenir ces nouvelles structures régionales qui doivent faire rayonner l’information catholique. Le site cath.ch a aussi une mission de service quotidien aux catholiques romands, qu’assurait le bulletin Evangile et Mission.

Quelles seront vos tâches?

– Je devrai coordonner les relations entre la douzaine de collaborateurs répartis sur trois lieux (Chemin des Abeilles à Lausanne, RTS-Radio à Lausanne et RTS-TV à Genève).
Créer et faire fonctionner un projet rédactionnel qui dynamise les fonctionnements des rédactions des trois entités regroupées et des attachés de presse cantonaux et diocésains. Enfin, rendre visible et valoriser le travail d’information qui est parfois un véritable sacerdoce: nombre de nos collaborateurs travaillent aussi le dimanche.

 

Quels défis à relever?

– J’en vois cinq: assurer la qualité rédactionnelle, stimuler la créativité, notamment pour donner plus de place aux médias sociaux ainsi qu’aux sons et aux vidéos sur le site cath.ch, rendre compte de la richesse et de la diversité de l’Eglise catholique, tirer parti de nos héritages pour les faire fructifier et développer la confiance entre rédacteurs d’horizons divers aux compétences différentes.
Nous avons des choses à dire, à montrer, à faire valoir, convaincus que la communication en Eglise sait s’adapter au contexte actuel. L’Apic le fit dès sa création durant la Première Guerre mondiale, le CCRT à la fin des années 1950, Catholink dès 1996. Le regroupement de ces trois instances est une manière de vivre une étape nouvelle et complémentaire dans une histoire qui devient commune.

Recueilli par Geneviève de Simone-Cornet

 

 90ans

Cette semaine

2020-09-sommaire 

 

articles-2020

 

 unpluspourtous




Echo Magazine © Tous droits réservés. Route de Meyrin 12. CH-1202 Genève. Tél +41 22 593 03 03. Fax +41 22 593 03 19 redaction@echomagazine.ch